lundi 14 octobre , 2019

PRESENTATION DU PLF 2020 DE LA DAP

Vendredi 04 octobre, la DAP s’est livrée à la présentation budgétaire pour l’année à venir. Celle‐ci s’est déroulée dans une atmosphère soporifique et laborieuse où certains ont brillé par leur mauvaise foi !…

Le budget 2020 se traduit par une augmentation globale de + 6.2% (+177.4M€) pour atteindre le montant total de 3056M€ (hors CAS).

Ce budget permettra la création de 1000 emplois afin de :

  • combler les vacances de postes chez les PS (300 ETP) : application du relevé de conclusions 2018 dans le cadre des 1100 ETP prévu jusqu’en 2021 ;
  • renforcer les ELSP et le renseignement pénitentiaire (155 ETP) : 70 pour le déploiement des ELSP, 50 pour le déploiement des EJ de proximité et 35 au profit du renseignement pénitentiaire ;
  • renforcer les SPIP (400 ETP) : réduire le nombre de suivis par CPIP et développer les alternatives à l’incarcération ;
  • Procéder aux recrutements liés aux futures ouvertures (145 ETP) : constitution des équipes projets et préparation à l’ouverture.

Les mesures catégorielles se voient attribuées pour 2020 une enveloppe supplémentaire de 11.7 M€ :

  • Poursuite de la mise en œuvre du relevé de conclusions 2018, signé par la seule UFAP UNSa Justice, avec la revalorisation de la PSS, la prime de fidélisation et la revalorisation de l’indemnité dimanches et jours fériés, pour un montant de 3.4M€ ;
  • Poursuite des mesures PPCR signées par l’UNSa et tant décriées par FO et CGT, à hauteur de 6.7M€ ;
  • Réformes statutaires des filières insertion (0.2 M€), technique (0.1M€) et la réforme de la chaîne de commandement (1.3M€).

L’UFAP UNSa Justice se réjouit de constater que Force Ouvrière réclame avec insistance, en séance, la mise en œuvre de la réforme du CdC : prise de conscience ou opportunisme ?!… Ne doutons pas que nos détracteurs trouveront, par mauvaise foi, encore matière à la critique…

Depuis 2017, ce que certains appellent des miettes…, représente 63.5 M€ directement au profit des Personnels pénitentiaires pour l’amélioration des carrières et des régimes indemnitaires… L’augmentation du pouvoir d’achat n’est pas un simple slogan électoral pour notre Organisation Syndicale !…

S’agissant de l’immobilier, les crédits s’élèvent à 327.4 M€ (+83 M€, soit +34%) dont 110 M€ pour la maintenance. 161.2 M€ seront consacrés à la construction des futurs établissements, l’extension de l’ENAP et la réhabilitation du CP Fresnes et de la MC Poissy. La DISP Paris bénéficiera également d’une enveloppe de 8 M€ pour des travaux d’urgence sur  ces deux sites.

L’UFAP UNSa Justice déplore que l’enveloppe relative aux constructions immobilières soit inférieure à celle prévue initialement en raison des élections municipales à venir et du blocage des mises à disposition des terrains durant la campagne électorale… Pour d’obscures raisons de politique politicienne et de calculs électoraux, les Personnels pénitentiaires subiront plus longtemps la surpopulation carcérale !…

Notre Organisation Syndicale, opposée depuis toujours à la gestion mixte et au Partenariat Public‐ Privé se réjouit de la baisse, même légère (‐0.7%), du coût du PPP pour 2020. Il s’agit là d’une bien maigre consolation au regard des crédits alloués à la gestion déléguée qui augmentent, eux, de 3%… La prison est un business juteux pour le partenaire du privé !…

Même si 14.5 M€ sont consacrés à l’immobilier Outre‐ Mer (création du CD Koné et du CP Wallis et Futuna), il n’est toujours pas prévu de rattrapage par rapport à la métropole : pas de création d’UH ou d’EPM… L’Égalité Réelle Outre‐Mer dans la pénitentiaire reste un vœu pieu !… INACCEPTABLE pour l’UFAP UNSa Justice !

La dotation allouée à la politique de réinsertion est de 89.7 M€ (+4.2%). La DAP souhaite soutenir la lutte contre la pauvreté, la préparation à la sortie, le développement du travail en détention et la formation professionnelle des détenus.

L’UFAP UNSa Justice pose à nouveau la question de la création, au sein de notre ministère, d’une véritable direction de l’insertion et de la probation accompagnée d’un vaste programme immobilier pour un service public d’insertion et de probation sûr, moderne et rénové !…

Enfin, la sécurité des établissements pénitentiaires et des Personnels se voit allouer un budget de 64M€ (+8%) :

  • Poursuite de la rénovation du parc de  caméras de vidéo‐protection ;
  • Poursuite de la sécurisation de périmétrique, passive et active des établissements (détection des produits illicites ou dangereux, dispositifs de sécurisation des Personnels, dispositifs anti‐projections);
  • Lutte contre les drones et système de brouillage des téléphones mobiles ;
  • Déploiement de la télémédecine pour limiter les extractions médicales (revendication de l’UFAP UNSa Justice) ;
  • Ouverture d’un QER et de deux QPR, application du relevé de conclusions  2018 ;
  • Prise en charge des détenus violents (UDV), application du relevé de conclusions 2018.

Dans la continuité du budget 2019, la présentation budgétaire 2020 est, une nouvelle fois, la traduction pratique et opérationnelle des protocoles signés par l’UFAP UNSa Justice : réformes statutaires, PPCR, indemnitaire, sécurité des Personnels et des établissements, emplois…

L’UFAP UNSa Justice ne vend pas du rêve mais obtient des améliorations concrètes et palpables dans le quotidien des Personnels pénitentiaires tant dans leurs conditions de travail que dans leur portemonnaie !…

L’UFAP UNSa Justice, le syndicat qui ne se trompe pas de combat !…

L’UFAP UNSa Justice, l’AUTONOMIE SYNDICALE 100% PENITENTIAIRE !…

Pantin, le 08 octobre 2019

Related posts