mercredi 04 août , 2021

PRISE D’OTAGE A VILLEFRANCHE-SUR-SAONE

Ce dimanche vers 8h30, un Premier Surveillant de la Maison d’Arrêt de Villefranche-sur-Saône, a été pris en otage par un voyou qui voulait son transfèrement.

Il aura fallu tout le sang-froid, le professionnalisme de notre Collègue et l’arrivée rapide des ERIS pour que la situation soit débloquée.

Une fois de plus, la vie d’un Personnel a été mise en jeu.

Alors que les Agents travaillent en mode dégradé avec des charges de travail insensées et des rythmes de travail effrénés, cette situation est conjuguée à une détérioration des conditions d’exercice de nos missions et des effectifs en nombre insuffisant dans tous les corps et dans tous les grades.

Face à cette politique d’austérité, les Personnels sont placés devant des situations d’extrême fragilité et surtout d’insécurité.

Villefranche-sur-Saône en est la triste réalité.

L’UFAP-UNSa Justice apporte son soutien inconditionnel à notre Collègue qui a vécu des moments dramatiques et félicite les Personnels de Villefranche-sur-Saône pour leur professionnalisme.

L’UFAP-UNSa Justice exige des sanctions exemplaires envers le preneur d’otage ainsi que la création d’établissements spécialisés pour gérer ce genre d’individus dangereux.

L’UFAP-UNSa Justice ne peut que se satisfaire de cet heureux dénouement, qui n’est pas le fait de notre administration, car par son laxisme, elle met en danger quotidiennement les Personnels.

L’UFAP-UNSa Justice soutient l’action menée ce lundi par les Personnels de Villefranche-sur-Saône.

Paris le, 16 août 2015

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les Secrétaires Généraux

150817 – Prise d’otage à Villefranche

 

Related posts