Prise d’otage au C.D. de Villenauxe la Grande

Jeudi 14 juin vers 8h30, au centre de détention de Villenauxe la Grande, un jeune détenu a pris en otage notre collègue surveillante en lui plaçant une fourchette sur la gorge.  Ce dernier condamné pour des faits de vols et  libérable en  2019 après s’être  vu notifier, hier, une peine d’un an supplémentaire, avait pour unique revendication son transfert…

Les collègues des ERIS de Paris et de Strasbourg sont intervenus rapidement et ont entamé les négociations afin d’obtenir la libération de notre collègue. Vers 11h20 le preneur d’otage a relâché la surveillante et s’est rendu.

L’union régionale UFAP Salue le sang-froid et le courage dont a fait preuve notre collègue pendant ces trois longues heures. Nous lui apportons notre soutien indéfectible dans cette épreuve extrêmement traumatisante. Nous tenons également,  à assurer notre solidarité avec  tous les Personnels, ayant vécu cet évènement grave qui marque à nouveau les esprits.

L’union régionale UFAP félicite l’ensemble des agents et les ERIS pour leurs réactivités ainsi que leurs professionnalismes qui ont permis de maîtriser l’individu.

L’union régionale UFAP exige une sanction pénale exemplaire à l’encontre de cet énergumène, qui pour que dalle  s’est attaqué violement à l’une des nôtres !

Nous exigeons aussi qu’à l’issue de sa GAV, un dispositif sécuritaire particulier soit mis en place dans son nouvel établissement d’accueil afin qu’il ne puisse pas réitérer ce genre d’acte brutal.

Ces dernières années, les agressions physiques et les prises d’otages sont devenues récurrentes, il est hors de questions d’accepter la banalisation de ces violences.

L’UFAP dénonce encore une fois le fatalisme et  l’inertie de l’administration pénitentiaire face à la voyoucratie !

 

  Pour l’union régionale,

Les secrétaires généraux,

Related posts