mercredi 13 novembre , 2019

QCD Nantes – Ouverture du H1

Après avoir obtenu le report de l’ouverture du H1er, permettant ainsi aux agents de détention de passer l’été le moins mal possible, nous savons aujourd’hui que l’ouverture est imminente puisque programmée pour le 8 septembre.

Le Directeur Interrégional avait acquiescé le fait que l’effectif actuel ne permettait pas en l’état cette ouverture. A ce titre, comme indiqué dans son courrier, il attendait l’arrivée des 4 agents supplémentaires qu’il avait obtenu pour permettre cette ouverture.

Début septembre, la situation de l’effectif du QCD s’est-elle améliorée ? NON, bien au contraire !!

Des départs d’agents se sont produit ou sont programmés à très court termes, et sur les 4 agents supplémentaires prévus, non seulement il n’y en a plus que 3 à venir sur le QCD (QMA également en grande difficulté) mais à ce jour, nous ne pouvons plus parler d’apport d’agents en sus pour cette ouverture. Celle-ci, reportée une première fois, non sans remous du reste comme chacun le sait, ne connaitra pas cette fois-ci un second report…Enfin à notre connaissance !!

Que cela va-t-il engendrer :

  • –  Vos conditions de travail vont être encore un peu plus dégradées que maintenant,
  • –  Les heures supplémentaires vont êtres en augmentation malgré les recommandations de la DI,
  • –  Votre vie familiale va en subir les conséquences car les rappels seront inévitablement plus fréquents,
  • –  Incontestablement, le mode dégradé va s’ancrer dans le quotidien du fonctionnement de jour, comme de nuit et votre sécurité n’en sera que plus fragilisée.

Voici le tableau idyllique de la rentrée, vraiment pas de quoi se réjouir.

De ce fait, et parce que la direction a forcément anticipée cette situation, l’UFAP-UNSa Justice l’interroge solennellement.

  • –  Avec quel effectif comptez-vous procéder à l’ouverture du H1er, sans travailler en mode dégradé (étage dépourvu d’agent notamment), situation que l’UFAP-UNSa Justice ne saurait accepter ?
  • –  Comment comptez-vous répondre aux exigences de la DI en matière d’heures supplémentaires ?
  • –  Comment comptez-vous respecter les textes relatifs aux services 12 heures (pose méridienne notamment) sachant que des agents de quart sont très souvent rappelés en douze heures ?

    Les personnels veulent tout simplement savoir à quelle sauce ils vont être mangés.

Le Secrétaire local UFAP-UNSa Justice Emmanuel MERCERON
Le 1er septembre 2014 

Related posts