vendredi 24 mai , 2019

QUAND ALLONS NOUS REAGIR !!! – Vannes MA

Le Personnel pénitentiaire, toutes catégories confondues, est régulièrement insulté, bousculé, agressé alors que nous ne faisons qu’accomplir nos missions.

Récemment, à la Maison d’Arrêt de VANNES, une surveillante a été victime de violentes insultes de la part d’un détenu ; Fort heureusement, elle n’a reçu aucun coup de la part de ce courageux individu qui à été conduit illico  au quartier disciplinaire.

Part ailleurs, une fouille sectorielle a été organisée au sein de l’établissement pour un résultat  satisfaisant puisque de téléphones portables, des substances illicites et de l’argent ont été trouvés.

Oui ! La Maison d’Arrêt de VANNES, aussi petite soit-elle, est comme les plus grandes qui soient,  confrontée à tous les débordements de la part de la population pénale et de ce fait, notre quotidien au sein de la détention est égale à l’ensemble des quotidiens de nos homologues pénitentiaires de France et de Navarre.

De ce fait, l’UFAP-UNSa Justice demande depuis longtemps :

– Un portique digne de ce nom,

– Un filet anti-projection,

– des brouilleurs de portables,

– Des gilets pares balles adaptés.

A ces légitimes demandes, que nous répond l ‘Administration :

– Application de l’article 57,

– Des postes découverts pour de simples opérations comptables,

– Des nuits intercalées,

– Des rappels sur RH.

Indéniablement, l’Administration ne veut pas entendre la souffrance de ces personnels ! Plutôt que de relever la tête, elle se complet dans la politique de l’autruche, mais pour combien de temps encore ??

Pour sa part, l’UFAP-UNSa Justice n’aura de cesse de dénoncer ces faits pour protéger et défendre les personnels.

Le Secrétaire Local

Jean-Michel LEBRETON

Related posts