jeudi 28 mai , 2020

QUAND LA RELIGION PRÉVAUT SUR L’ORDRE ET LA SÉCURITÉ – Tract MA CAEN

Le bureau local UFAP-UNSa JUSTICE dénonce les décisions prises par notre direction.

Suite à un refus de réintégrer de promenade à la Maison d’Arrêt du HAVRE, le détenu B. est arrivé sur la MA CAEN.

Lors de sa comparution en commission de discipline, il a été sanctionné de 20 jours de quartier disciplinaire dont 2 avec sursis.

Pourtant, à notre grand étonnement et incompréhension, la direction a fait le choix de sortir cet individu du quartier disciplinaire, afin qu’il puisse effectuer sereinement son ramadan

Il faudra que la direction nous explique en quoi un détenu ne peut effectuer la période du ramadan en cellule disciplinaire ????

Rien ne l’empêche de respecter les obligations liées à la bonne pratique de sa religion.

Si l’on prend l’ensemble des religions, alors on peut fermer les quartiers disciplinaires car les détenus auront tout à chacun une bonne excuse pour ne plus effectuer les sanctions données.

Faut-il considérer que la religion prévaut sur l’ordre et la sécurité????

                                      Force doit rester à la loi !!!!!

Oui Monsieur le Directeur  l‘UFAP-UNSa JUSTICE dénonce cette situation incompréhensible, inadmissible et dangereuse pour l’avenir.

L’UFAP-UNSa JUSTICE une présence au quotidien !!

                                                                                           Le bureau Local

                                                                                            Le 29 avril 2020

PDF Embedder requires a url attribute PDF Embedder requires a url attribute

Related posts