mardi 09 juillet , 2019

Quand le dialogue social caviardé masque la triste et terrible réalité du terrain ! – UR de Dijon

Il est de bon ton aujourd’hui de dire à chaque occasion, que les Personnels de  Surveillance Pénitentiaires exercent un métier difficile, que les Personnels Administratifs Pénitentiaires sont le maillon indispensable au bon fonctionnement de notre Institution, que sans les Personnels Techniques ça serait la gabegie et que les Personnels d’Insertion et de Probation seront la pierre angulaire de la nouvelle politique Pénale.

Alors à ceux qui chantonnent cela, nous leur disons :

Vous êtes des gros faux-culs !

Pour s’en convaincre, il vous aurait suffi d’assister à notre Comité Directeur réuni le 9 octobre 2014 à Clairvaux, pour entendre ce terrain, que vous dédaignez en permanence, décrire ce qu’est le quotidien des Personnels que vous devez protéger.

Il vous suffirait aussi de lire ce que nos Camarades, qui ont encore la force de militer, décrivent de leur quotidien, à l’instar de notre Responsable Syndical de Charleville Mézières, dont les mots utilisés dans son dernier communiqué, démontrent bien, à quel point VOUS les maltraitez.

Vous affirmez une priorité au budget Justice, alors que les derniers postes publiés laissent imaginer comment nos Collègues vont finir de s’achever !

Vous animez les débats sur la souffrance au travail et la prévention des suicides des Personnels, alors même que sur cette Région, la patronne de Châlons en Champagne INSULTE Celles et Ceux placés sous son autorité, sans que Vous ne bronchiez !

Vous prônez le dialogue social, quand dans le même temps le patron d’Auxerre dit aux Personnels placés sous son autorité qu’ils sont des voyeurs parce qu’ils fouillent à corps les détenus !

Vous nous demandez de vous croire sur parole, alors que vous passez votre temps à écrire des promesses sur le sable, comme vous l’avez fait auprès des Personnels de Saint Maur, quant à la publication des postes à la prochaine CAP !

Vous parlez d’une nécessaire évolution de nos métiers et de nos conditions de travail, quand sur le terrain vous n’avez que l’article 29 à la bouche, préférant dans l’avenir, répondre aux doléances en tous genres des détenus, tout en piétinant la gueule des serviteurs de l’Etat que nous sommes !

Et Vous croyez sincèrement que ce chaos dans lequel vous nous faites glisser plus encore, va s’opérer sans réaction des personnels, sans notre réaction ?

L’Union Régionale UFAP prépare tranquillement mais avec détermination la  riposte qui devra être bien différente de la méthode traditionnelle de contestation, tout en envoyant au travers de cette missive, un message à Ceux qui détiennent encore pour le moment, le pouvoir de stopper cela, en répondant favorablement aux demandes légitimes des Personnels.

Dans les prochains jours, l’Union Régionale UFAP rédigera une plateforme revendicative qui fixera les bases d’éventuelles négociations, et alors les Responsables de ce beau bordel devront choisir le climat qu’ils souhaitent installer sur cette Région.

fauxculs

 

 

Related posts