Quand l’intérêt des Statistiques passe avant la sécurité…

Aujourd’hui, un détenu de la M.A. de Strasbourg a fait l’objet d’une extraction judiciaire au tribunal. Ce dernier a un niveau d’escorte 2.  La règle qui doit être appliquée en la matière s’appelle  « La doctrine d’emploi ». Celle-ci est plutôt claire et assez simple à comprendre, pour une escorte 2 ce ne sont ni plus ni moins que  1 chauffeur + 2 agents.

Mais PAS pour l’ARPEJ de Strasbourg… N’ayant probablement pas les ressources nécessaires pour diverses raisons, ce dernier a décidé de ne composer l’escorte que d’un chauffeur qui fera office de chef d’escorte et d’un seul agent!!!

Comment peut-on délibérément mettre à mal la sécurité de ses propres agents quand on est censé en être le garant? Bah peut-être tout simplement que ce responsable à l’instar de ses pairs s’en bat les roustons et qu’il prend ses personnels pour de la chair à canon!!!

Pourquoi n’a-t-il pas établi et renvoyé une Impossibilité De Faire ??? Cette administration  doit arrêter de se focaliser sur les camemberts à statistiques ! Que doit-il arriver pour que la politique du chiffre pour le chiffre prenne fin ???

Les conditions de travail ainsi que la sécurité des personnels pénitentiaires dans l’exercice de leurs missions, au sein des établissements comme à l’extérieur devraient être la priorité absolue de nos dirigeants. Malheureusement ces « pseudo-généraux » n’ont que pour seul objectif leur petit nombril …

L’UFAP UNSa Justice Grand-Est, exige que Toutes les compositions d’escortes soient réalisées dans le respect de la doctrine d’emploi et surtout en cohérence avec le niveau auquel les détenus sont évalués.

L’UFAP-UNSa Justice Grand-Est, dénonce et condamne cette mise en danger volontaire!

Un surveillant qui ne respecterait pas la doctrine irait tout droit en conseil de discipline !!!

« Deux poids deux mesures » telle est la devise de cette administration…

Monsieur le Directeur Interrégional, nous vous invitons à remettre de l’ordre au sein de vos services… La sécurité ne s’improvise pas !

Mardi 04 septembre 2018,

                        Les secrétaires généraux,

Related posts