mercredi 25 novembre , 2020

QUAND ON AVANCE PAS, ON RECULE !!! – EPM Orvault

Depuis des mois et des mois,  la lutte contre les heures supplémentaires est devenue le cheval de bataille de l’Administration et par conséquent de le Direction interrégionale.

Pour répondre favorablement à cette demande et rester un bon élève aux yeux du DI, notre Directrice n’a trouvé comme seule et unique solution que l’application de la boule dynamique. Pour ce faire, elle a procédé à une première inscription de ce point au CTS de Mai, mais à l’unanimité, les syndicats représentatifs ont voté contre l’application de la boule dynamique…Et l’UFAP-UNSa Justice s’en félicite !

Non satisfaite, la Directrice représentera au CT de septembre ce point avec une ferme volonté de passage en force.

Pourtant, l’EPM ORVAULT n’a aucune obligation de passer à la boule dynamique puisque,  et l’excuse avancée de réduire les heures perdues n’est que tromperie, il n’y a pas d’heures perdues sur notre établissement…Et que l’on vienne nous démontrer le contraire !!

Interpellé sur le sujet au CTI, en audience et par mail, le DI nous a jusqu’à maintenant tenu le même discours, à savoir qu’il n’y aurait aucun passage en force pour la mise en place de la boule dynamique.

Alors, pourquoi un tel acharnement de notre direction à vouloir coûte que coûte cette mise en application, même si l’EPM fait partie d’un programme particulier ? Le DI tiendrait-il un discours différent selon l’interlocuteur ou la Directrice passe t’elle au dessus des directives Interrégionales ??

Une évidence malgré tout ; Continuez sur cette voie et vous vous mettrez l’ensemble de votre personnel à dos !!

Voilà des mois que l’on use notre énergie sur cette problématique alors que parallèlement, l’UFAP-UNSa Justice réclame la fermeture à 20H10, modification importante puisque cette mesure permettrait incontestablement une chute des heures supplémentaires. Mais là, bizarrement, rien n’avance et quand on avance pas, on recule et c’est tout à fait ce qui est entrain de se produire sur l’EPM ORVAULT.

De ce fait, l’UFAP-UNSa Justice exige que l’on cesse de stresser les personnels avec cette boule dynamique qui n’a de sens que dans la tête de la direction locale, au bénéfice d’une réelle volonté d’appliquer rapidement une fermeture à 20H10.

Avec cette fermeture à 20H10, OUI, l’EPM ORVAULT fera un grand pas en avant et l’Administration financièrement gagnante.

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice

Le 3 septembre 2015

 

Related posts