mercredi 20 novembre , 2019

Que ferais-je sans toit !!! – CD Châteaudun

L’année dernière, le Centre de Détention de Châteaudun connaissait des événements graves durant l’été, avec un début de mutinerie, heureusement jugulé.

Malgré la réactivité et la qualité des interventions des Personnels locaux, les détenus réussissaient à se livrer à des dégradations, dont certaines affaiblissaient la sécurité de la structure.

Et puis un an va passer… Année durant laquelle seule une partie des travaux nécessaires pour ramener le niveau de sécurité à l’initial va avoir lieu, sous l’égide des sempiternels problèmes budgétaires de l’Administration…

Et l’été dernier, chaud comme dans beaucoup de structures, avec une semaine où les Agents de Châteaudun vont connaître quatre agressions, les langues des détenus vont se délier. Les Surveillants vont faire remonter que la population pénale discute des faiblesses sécuritaires, de mutinerie, et de la facilité à se retrouver sur les toits de l’Etablissement en profitant des endroits où les travaux de sécurisation n’ont pas été faits.

Pour quelle réaction de l’Administration ?

Aucune… Et le 18 septembre, ce qui devait arriver, arriva, puisque deux détenus se retrouvent sur les toits des couloirs de circulation, ce qui nécessitera une intervention, certes exemplaire, des personnels locaux pour les en déloger !

Mais quel sentiment cela laisse-t-il à part celui de se dire que tout cela était prévu et aurait pu être évité ?

L’année dernière, les mutineries de la M.A. de Blois et du C.D. de Châteaudun avaient eu lieu pratiquement en même temps… Et l’Administration avait su trouver un million d’euros pour remettre la M.A. de Blois en état, dommage que rien n’ait été prévu pour le C.D de Châteaudun à cette époque…

Alors bien sûr, cette même Administration nous opposera que les budgets sont très restreints… Et c’est certainement le cas, quand on constate que les Etablissements ont plusieurs mois de retard sur le paiement des factures, que le simple entretien des structures n’est même plus assuré ! Sans parler du sujet tabou, à savoir les enveloppes budgétées sur 2014 pour le paiement des heures supplémentaires des Agents qui sont toutes « croquées » et qui donnent des sueurs froides sur ce qui risque de se passer d’ici la fin de l’année…

Pourtant, l’Administration Pénitentiaire ne trouve pas de budget pour remettre la sécurité à niveau au C.D. de Châteaudun, mais sait en trouver pour y construire une UVF toute neuve ! Allez comprendre !

A l’heure où l’Administration Centrale s’interroge sur l’augmentation exponentielle des démissions d’Agents et autres demandes de disponibilités, et où même les Chefs d’Etablissements commencent à aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, force est de constater qu’il faut cesser de s’interroger et commencer à agir !

Cesser les inepties de gestion, cesser de demander aux surveillants de refermer les portes des détentions en imposant des modes dégradés, cesser de laisser les Etablissements tomber en ruine, cesser de sortir des notes sur l’évolution des métiers sans rien mettre en place de concret… et peut-être qu’alors les Personnels croiront à nouveau en cette Institution qui, aujourd’hui, les met de plus en plus en danger…

communique chateaudun 29.09.14 (1)

 

 

Related posts