vendredi 12 juillet , 2019

RECHERCHE PATRON DÉSESPÈREMENT…

Récemment, un nouveau jeu a été mis en place par les détenus du A1 NORD… Afin d’agacer les agents, nos pensionnaires bloquent toutes les serrures de leurs ailes au moment de la fermeture… En protestation de quoi ? Nous n’en savons rien puisqu’aucune revendication n’a été mise en avant.


La seule hypothèse émane d’une personne qui est censée être de notre côté, celle qui est garante de notre sécurité : le Directeur du C.P. LAON. Par ses propos, notre « PATRON » s’est mué en défenseur des droits, responsable local de l’OIP : « Si c’est arrivé, c’est à cause du mouvement des personnels… »


Monsieur, si ce mouvement existe, c’est pour soutenir nos collègues victimes de tentatives de meurtre et revendiquer des conditions de travail sécuritaires. C’est pour dire STOP ! Stop au laxisme de nos dirigeants, dont vous êtes la preuve vivante !


Que penser d’un tel comportement ? : Pathétique ! Aucune solidarité avec le « petit personnel ». Aucun soutien, aucune considération. Vous incarnez le vide sidéral qui nous conduit tout droit vers la tombe.
Attitude surprenante ? : Malheureusement non ! Le Personnel du CP Laon est toujours à la recherche d’un patron qui suscite le respect des personnels…


Que dire ? : On va faire court. Partez, personne ne vous regrettera! Good bye ! Arrivederci !


Il est vrai que nous vous entendons peu, mais c’est déjà de trop ! Vous ne faites rien, mais c’est déjà beaucoup. Lorsqu’il faut trouver des excuses à vos petits protégés, là nous pouvons compter sur vous. Par contre pour féliciter les Personnels disponibles et investis tels que sur le mouvement collectif, là nous vous trouvons en mode léthargie accompagnée d’une amnésie totale.


L’UFAP UNSa Justice tient à féliciter celles et ceux qui, contrairement à vous, ont su prendre les bonnes décisions et gérer ce mouvement collectif.


Le bureau local UFAP UNSa Justice

Related posts