mercredi 17 juillet , 2019

Recrudescence des violences en détention

L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon est très inquiète d’un constat qui est celui de la violence en détention au sein de notre région. Une recrudescence des faits est constatée et leur gravité exponentielle ne cesse de nous inquiéter au regard de la dégradation constante des conditions de travail des personnels et de la menace grandissante sur leur intégrité physique et morale.

Bataille rangée dans la cour de promenade du QMC de Moulins à la mi juin : un détenu hospitalisé avec les poumons perforés ; agression d’un auxiliaire au CP SQF à la lame rasoir au visage ce week-end ; agression d’un détenu par un autre cette semaine au CD de Roanne avec là encore, une extraction pour le détenu qui aura laissé une mare de sang au CD 2e étage, etc, etc, etc…

Les incendies ne sont pas en reste avec un incendie récent à l’EPM où le jeune détenu a failli laisser sa vie (il ne la doit qu’aux surveillants et à leurs efforts dans les premiers instants qui ont été primordiaux), et encore ce week-end à Moulins avec le décès d’un détenu qui a mis la feu à sa cellule.

Rapporté à la violence « ordinaire » qui voit nombre de personnels atteints dans leur chair par des agressions physiques di- rectes ou parfois psychologiquement des suites de celles-ci, à l’occasion de la découverte de pendus, etc…, en lien avec tous ces faits, L’UR UFAP UNSa Justice appelle de ses vœux nos directions locales à faire preuve ici ou là, d’un peu plus de bienveillance à l’égard de leurs personnels.

Il est toujours très facile, tranquillement assis derrière un bureau de considérer avec mépris que « le bleu » tire sur la ficelle, exagère, abuse du système…

Mais quand en sus de vivre tous ces événements, on est complètement déconsidéré par l’institution qui vous impose un rythme de travail infernal, avec des nuits, des longues journées ou fin du fin, des matin – nuit, ajouté à cela un nombre important de rappels sur RH en période estivale, il devient difficile d’exercer ce métier.

Pas étonnant dans ce contexte que l’on ait un mal fou à attirer de nouveaux candidats dans nos rangs !!!

Alors à tous ceux qui croient que c’est si facile d’être un personnel en tenue, enfilez donc un uniforme et allez affronter un étage où derrière chaque porte, peut se jouer votre vie, ou à minima, la possibilité de voir celle-ci basculer…

L’UR UFAP UNSa Justice demande à ce que la problématique des violences en détention soit traitée pour l’éradiquer ou la ra- mener au minimum possible, et non pas qu’elle soit considérée comme un risque professionnel normal faisant partie intégrante  de la gestion de la détention.

Pour l’UR UFAP UNSa Justice Le Secrétaire Général D.VERRIERE

Related posts