mercredi 10 juillet , 2019

Réforme Statutaire – des engagements et des actes – UR PACA-CORSE

Jeudi 23 octobre 2014, une troisième vague de promotions propulse encore 1443 surveillants

au grade de Surveillant Brigadier au 1er janvier 2015.

Dont 103 agents sur la région Paca Corse !!

(91 agents par la voie des UV + 12 agents au titre du 1/9 ème)

EPM Marseille 4, CD Tarascon 11, CD Avignon le Pontet 12, CP Borgo 11, CP Marseille 20,

CP Toulon la Farlède 15, DISP Marseille 4, MA Grasse 5, MC Arles 3, CD Salon de Provence 6,

CP Aix Luynes 3, MA Ajaccio 1, MA Gap 1, MA Nice 3, SPIP 13 Aix en Provence 1,

MA Digne 1, SPIP 13 Marseille 1, SPIP Vaucluse 1

Grâce à l’UFAP-UNSa Justice qui a signé seule, le 14 Mai 2013, le protocole d’accord relatif à la réforme Statutaire du personnel d’encadrement et d’application,

4329 SURVEILLANTS ont été PROMUS au grade de BRIGADIER

Au 01 janvier 2015, la mise en œuvre du dispositif statutaire sera totale, avec la revalorisation des grilles de surveillants, surveillants Brigadier, Premier Surveillants et Majors !!

Quoi qu’en disent nos détracteurs qui nous ont toujours dénigré, la réforme statutaire signée par l’UFAP UNSa JUSTICE c’est :

Une revalorisation des grilles indiciaires pour les surveillants, surveillants brigadier, 1er surveillants et Majors.

Une promotion de 4329 surveillants au grade de Brigadier.

Le retrait de la mobilité pour les 1er surveillants qui passent au grade de Major.

La possibilité aux Moniteurs de Sport de prétendre aux grades de 1er Svt et Major pénitentiaire tout en étant maintenus sur place dans leur fonction.

L’habilitation dans la fonction de moniteur de sport pénitentiaire et de formateur reste valide pendant une durée de cinq ans à compter de la cessation des fonctions dans la spécialité.

Le protocole n’est pas seulement une augmentation de nos indices, c’est aussi un projet de revalorisation du métier de surveillant, une amélioration du dispositif de prévention en matière de santé et sécurité au travail, une prise en compte des nouvelles missions des surveillants dans le statut particulier…

En 1993, dans le cadre des Accords Durafour (rénovation de la grille des classifications et des rémunérations des trois fonctions publiques), dont l’UFAP était la seule signataire représentative de l’AP, les personnels ont obtenu une amélioration indiciaire et un meilleur déroulement de carrière avec les échelons à 2 ans. Déjà à cette époque notre Organisation s’était attirée les foudres du syndicat patronal, à l’image des «torchons» rédigés aujourd’hui.

A l’heure ou les caisses de l’état sont vides, nos détracteurs continuent de dénigrer notre organisation syndicale et à déstabiliser les personnels en leur faisant croire qu’ils auraient pu obtenir beaucoup mieux. Du rêve, lorsqu’on s’aperçoit qu’ils n’ont jamais rien obtenu ou jamais rien signé !!

En attendant, ils acceptent en sous-marin les avancées statutaires en prenant les indices, les échelons et les grades qui vont avec !

Combien de collègues n’auraient jamais obtenu le grade de Brigadier sans cette réforme ??

D’ailleurs, ce syndicat patronal qui a dénigré continuellement l’ufap unsa justice et la réforme qu’elle a signé, propose une liste électorale se composant de 5 directeurs pénitentiaires !!

En votant FO le 04 décembre 2014, vous voterez obligatoirement pour le corps de Direction !! La bonne blague…

Désormais, nous sommes en droit de nous poser la question sur la bonne foi de ce syndicat qui se positionne contre la réforme des personnels de surveillance et pour à la mise en place de l’art. 57.

Pendant ce temps, sur notre belle région Paca Corse, les tracts «anti-réforme» UFAP UNSa Justice fusent à tout va et nos détracteurs s’en servent comme promotion électorale. Quel vaste programme pour ces syndicats qui sont dans l’incapacité de comprendre et d’expliquer cette réforme !! On affiche ou on balance dans les boites aux lettres des collègues et on s’éclipse (on sait jamais, quelqu’un pourrait poser une question embarrassante).

Sinon, comment passer sous silence les multiples agressions sauvages dont ont été victimes les agents. Une certaine frange de la population pénale ne respecte plus les règles et les règlements établis… Certains osent faire de la récupération sur ce type d’incident pour se faire un bon coup de pub par l’intermédiaire de la presse.

Nous rappelons qu’au niveau régional un groupe de travail sur les violences en détention a été mis en place depuis plusieurs mois pour améliorer les pratiques et minimiser les incidents. Seule l’UFAP UNSa JUSTICE Paca Corse y participe (la CGT n’est jamais présente, FO n’a jamais désigné de représentant).

Ce n’est pas demain la veille que notre métier évoluera avec ces gens là !!

Revendiquer est une chose, proposer et obtenir pour l’ensemble des personnels en est une autre !! Seule l’ufap unsa justice a eu le courage de prendre ses responsabilités par son travail et son abnégation pour tous les résultats que nous connaissons aujourd’hui.

Grâce à l’UFAP Unsa Justice, force de proposition, un projet de réforme a été concrétisé.

Encore et toujours de belles avancées grâce à l’UFAP UNSa JUSTICE !

Reforme statutaire – Des engagements et des actes

Related posts