vendredi 17 septembre , 2021

Refus de réintégrer – CP Lille

Ce dimanche 12 avril 2015, vers 14h00, lors des promenades du bâtiment B, de multiples projections (alcool, téléphone) sont atterris dans la cours. A 15h30 une trentaine de détenus dont plusieurs alcoolisés ont refusé de réintégrer et ont remis leur revendications à l’encadrement (barres de tractions, parloir d’1h, viande Hallal, four, console de jeux  etc…). Cette fois-ci les rebelles iront même jusqu’à réclamer la mutation d’un collègue à Fresnes ! Il aura fallu l’intervention de l’ ERIS vers 18h00, pour qu’à 20h00 tout soit rentré dans l’ordre.

Ce nouvel incident nous démontre une nouvelle fois que l’angélisme voulu par nos dirigeants à l’égard de la population pénale, a atteint ses limites et devient dangereux pour les personnels et la sécurité de l’établissement.

Tant que l’administration, à tous niveaux, ne se décidera pas à prendre des mesures concrètes et radicales pour lutter contre  ces projections, les personnels seront de plus en plus confrontés à ce genre d’exactions.

En attendant les personnels ont dû subir les conséquences d’une politique laxiste, et faire face à une situation critique qui aurait pu dégénérer et alimenter une fois de plus les medias…

Fort heureusement, aucun dommage majeur n’est à déplorer !!!

L’UFAP UNSa-Justice félicite l’ensemble des personnels pour le sang froid et le professionnalisme dont ils ont fait preuve.

L’UFAP/UNSa-Justice exige des procédures disciplinaires et le transfert des principaux détenus identifiés comme meneurs, afin que la population pénale toute entière prenne conscience que ce ne sont pas les détenus qui imposent leurs conditions de détention.

Ces actes inadmissibles confirment les craintes régulièrement dénoncées par l’UFAP/UNSa-Justice sur les orientations de notre administration.

Stéphane LECERF

 

Related posts