jeudi 21 mars , 2019

Remaniement 2019… … Ou la théorie du ‘’ chaos ‘’ – Tract CAEN CP

Nous savions depuis un long moment, que 2019 serait source de difficultés au regard des différentes problématiques
rencontrées dans les effectifs de l’encadrement.

Pour le corps de commandement : deux officiers seront présents à 50 % et un poste toujours pas remplacé en CAP
Pour le CEA : chez les 1ers Surveillants, leur effectif va fondre comme neige au soleil avec : 7 départs à la retraite.
L’UFAP UNSA JUSTICE s’attendait donc à un remaniement qui permettrait de palier de manière stable au manque des 1ers Surveillants, mais la surprise fut d’une autre taille et il n’en est rien du tout !!!

CE ‘’REMANIEMENT 2019 ‘’ EN L’ÉTAT, C’EST DE L’INCONSCIENCE !
Et la question primordiale est de savoir pourquoi il y a autant de changements ?

L’UFAP UNSA JUSTICE se pose donc les questions suivantes :

1° Pourquoi les deux collègues qui se sont occupés du service infra-sécurité (à 100 %) pendant des années se voient
remplacer par un officier qui ne sera présent qu’à 50 % de son temps sur un poste dit : ‘’ administratif ’’ et qui plus est avec une ‘’ interdiction de détention ‘’ ?  L’UFAP UNSA JUSTICE voit ici naitre un nouveau type de gestion à distance : genre WIFI…, un jour sur deux…, une
semaine sur deux ou un mois sur deux en fonction du choix défini localement…
Comment, un travail effectué à temps plein, peut-il l’être dorénavant à 50 % et surtout sans pouvoir accéder en
détention… ? Quelle efficacité peut-on en attendre ?

2° Pourquoi la 1ere Surveillante, Adjointe au QB se retrouve au QSL sans rien avoir demandé ?
L’UFAP UNSA JUSTICE voit sans doute là ‘’le management participatif ’’ très cher à notre directrice et qu’elle ne cesse de nous vendre depuis des années…

3° Pourquoi le 1er surveillant qui se trouvait lui au QSL et qui effectuait dernièrement le remplacement de l’officier aux ateliers, va se retrouver adjoint au Chef de détention.

L’UFAP UNSA JUSTICE n’ose même pas imaginer la suite… surtout quand on connaît l’ambiance actuelle !
‘’ La fonction prime sur le grade !’’ argument incontestable de la direction mais qui a fait ses preuves au CP de CAEN.
La direction devrait se souvenir de l’intervention de notre Organisation, il y a quelques années et ceci afin de dénoncer la présence d’un major à ce poste …. Et surtout du résultat obtenu !

Laissez le gradé du QSL, la gradée adjointe du QB et le gradé sécurité dans leur poste respectif, ce qui permettra
aussi et comme le stipule la note DAP du 18 novembre 2018 un meilleur suivi des dossiers et permettra de fait, de
palier quelque peu le manque de gradés 348 qui eux, jusque-là, ne connaissent toujours pas leur devenir.

L’UFAP UNSA JUSTICE vous demande donc, Madame la Directrice, de revoir votre ‘’remaniement’’ !!!

Caen le, 07 Janvier 2019                                                                   Le secrétaire local

Related posts