mercredi 20 mars , 2019

Rencontre avec la garde des Sceaux programmée

Pour l’UFAP UNSa Justice le contexte actuel, tant au niveau pénitentiaire que national, doit conduire l’administration à mener entre autres l’ensemble des points actés lors des différents relevés de conclusions sur la sécurité.
L’action lancée ce jeudi 07 mars 2019 doit être prise au sérieux ! … Pour la 1ère Organisation Syndicale de ce ministère, ce n’est pas un coup d’épée dans l’eau. La forte mobilisation de ce jeudi doit être entendue !
D’ores et déjà, en réponse à la mobilisation d’hier et à la situation de Condé sur Sarthe, la garde des Sceaux recevra l’UFAP UNSa Justice la semaine prochaine.

Si notre ministre de tutelle vient de répondre à l’une de nos demandes, cette rencontre
n’est pas une fin en soi. Elle devra nous apporter des réponses sur les autres exigences que
nous avons affichées dès mardi 5 mars de façon très claire :

  • L’application pure et stricte du relevé de conclusions signé par l’UFAP UNSa Justice
    et la garde des Sceaux le 29 janvier 2018 et en priorité toutes les dispositions sécuritaires. Nos dirigeants, trop souvent attentistes, doivent assumer maintenant
    leurs engagements et leur responsabilité.
  • Des réponses à nos revendications en matière de revalorisation du pouvoir d’achat
    de tous les Personnels pénitentiaires.
    Par ailleurs, eu égard aux évènements dramatiques de Condé sur Sarthe, l’UFAP UNSa Justice exige, sans tarder, un débat sur les décisions prises par le gouvernement en matière de gestion de nos établissements
    et du profilage de la population pénale.
    Il est devenu urgent de changer radicalement de prise en charge !… Les détenus doivent être profilés et pris en charge dans des structures adaptées avec les moyens humains et matériels nécessaires. Cela ne sert à rien de parler de classification, on voit très vite où cela nous mène. Condé ou Vendin ont beau être des établissements récents, dits « très sécuritaires », cela ne règle en rien la prise en charge adaptée et
    nécessaire à la sécurité de Tous et au premier chef des Personnels !
    Si la sécurité des Personnels n’est pas garantie, rien d’autre n’est possible ! …
    La balle est dans le camp de la garde des Sceaux !
    Paris, le 08 mars 2019

Related posts