vendredi 24 mai , 2019

Rencontre avec la Ministre : Une nouvelle étape doit être franchie pour le pouvoir d’achat des personnels exerçant en S.P.I.P (PIP, PA, PS) !

Le 20/12/2018, l’UFAP UNSa Justice interpellait la Ministre de la Justice, sur la nécessité d’ouvrir rapidement, des négociations salariales pour l’ensemble des corps de la D.A.P, et notamment, autour des dispositifs indemnitaires des Personnels d’Insertion et de Probation.

C’est donc le 10/01/2018, que la 1ère Organisation Syndicale était reçue place Vendôme. Lors de cette audience, l’UFAP UNSa Justice a rappelé avec force ses principales revendications : Pouvoir d’achat, revalorisation salariale et conditions de travail.
Pour l’UFAP UNSa Justice, le contexte actuel, tant au niveau pénitentiaire que national, doit conduire l’Administration à mener à terme l’ensemble des points actés lors des différents relevés de conclusions, mais aussi, a aller plus loin en matière d’évolution indemnitaire pour les personnels exerçant en S.P.I.P (P.I.P, P.A et P.S).

Il est en effet inacceptable que les Agents publics de notre ministère, en particulier les personnels des S.P.I.P, soient les grands oubliés des annonces du Président de la République et plus largement du gouvernement. Il est à noter qu’à l’exception de la défiscalisation des heures supplémentaires, qui ne concernera pas les personnels des S.P.I.P, aucune annonce n’a été faite pour le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

C’est pourquoi notre rencontre avec la Ministre de la Justice aura permis de réaffirmer nos positions sur l’ouverture de négociations salariales. Nos revendications, sont les suivantes :

La publication des textes statutaires de la réforme de la F.I.P :
Sur ce sujet, l’inquiétude de l’UFAP UNSa Justice est grande. Comme nous l’évoquions dans notre communiqué du 22 Novembre 2018, l’irresponsabilité de certaines organisations syndicales, au travers du boycott de ce C.T.M, a conduit à un « grippage » du processus réglementaire.
La politique de la chaise vide, menée par les deux autres O.S de la filière I.P, a conduit à une re-convocation de l’instance le mercredi 28 novembre 2018, décalant ainsi toute la machine réglementaire… Résultat des courses, si la réforme n’est pas remise en cause, son déploiement au 1er Février 2019 est à ce jour incertain.
Toutefois, l’intervention de notre Secrétaire Général, aura permis d’obtenir de la part de la Ministre, un engagement quant à une intervention auprès du Conseil d’Etat, afin d’obtenir au plus vite une publication.
Revalorisation de la Prime de Sujétions Spéciales (P.S.S) pour tous les Corps :
La demande de l’UFAP UNSa Justice, conformément à sa plateforme revendicative nationale, est d’aller plus loin et plus vite, en élargissant le champ de la revalorisation de la P.S.S aux P.I.P et P.A.
Revalorisation de l’I.F.P.I.P et de l’I.F.O :
L’UFAP UNSa Justice demande la revalorisation de ces deux dispositifs indemnitaires pour les personnels exerçant en S.P.I.P.
Revalorisation de l’IFSE pour tous les Corps Communs et mise en place d’un CIA respectable pour les B ET C :
Le ministère de la Justice ne pourra pas faire l’impasse de revaloriser les Personnels Administratifs, c’est un combat prioritaire de l’UNSa justice. Notre détermination est intacte sur le sujet, d’autant que ceux‐ci n’ont obtenu aucune
prime, cela doit changer rapidement !

La création d’une 8ème semaine de Congés Annuels pour tous !

En conclusion, pour l’UFAP UNSa Justice, cette audience représente « un 1er acte de discussions » ! Nos revendications sont désormais sur la table et doivent être entendues ! Si la Chancellerie n’a pour le moment pris aucune position précise, ces derniers ont déclaré être sensibles à tous ces sujets !… Gageons que les paroles fassent place aux actes !…

A Paris, le 14/01/2019
Les Secrétaires Nationaux F.I.P

140119- Rencontre Minsitre -UFAP SPIP-vf

Related posts