Renseignement Pénitentiaire Remake moderne de la fable de « la grenouille qui se veut aussi grosse que le bœuf »

Le 18 mai l’UFAP UNSa Justice avait déjà tiré la sonnette d’alarme en établissant un constat plus que réaliste de ce qu’est le BCRP (Bureau Central du Renseignement Pénitentiaire) un an après sa création… 3 mois plus tard, nous nous apercevons que nos décideurs n’ont toujours pas pris en considération nos légitimes remarques. L’inquiétude continue à grandir quant à l’avenir du Renseignement Pénitentiaire qui risque d’exploser en plein vol si on continue sur cette voie.
Comme nous l’avions déjà relaté, le RP est une affaire de passionnés et de Personnels dévoués. Malheureusement, plus les jours passent, plus ces Agents œuvrant au quotidien à la construction de ce nouveau service du second cercle, perdent patience face aux décisions incohérentes prises au niveau national !
A l’heure actuelle, le RP n’est qu’une vitrine visant uniquement à satisfaire des commandes politiques sans se soucier du côté opérationnel de ses missions. Le RP fait les gros titres des journaux mais la réalité est toute autre :

– Un BCRP totalement noyé dans des considérations politiques à mettre en œuvre.
– Un BCRP incapable d’harmoniser les pratiques opérationnelles et les moyens entre les différentes régions laissant très souvent les CIRP (Centre Interrégional du Renseignement Pénitentiaire) et les DLRP (Délégué Local du Renseignement Pénitentiaire) dans une totale improvisation pour que le travail soit fait sur le terrain.
– Des recrutements « à tout va » qui gonflent les rangs du réseau du RP, mais non réfléchis avec le terrain et totalement contre-productif.

A titre d’exemples : publication surprise en plein mois d’août d’un poste d’officier dans chaque CIRP, cela en ne laissant que dix jours pour postuler !…….. Chanceux seront ceux qui auront pu être informés de la parution de ce poste……Ou encore, créer des postes de Surveillants en CIRP et qu’un an plus tard, une fois les Agents mutés et installés, le BCRP décide d’un seul coup d’un seul, qu’il faut les centraliser sur Paris !…… Les Surveillants et leur famille vous remercient !
Le constat est donc cinglant…, le RP n’est séduisant que sur le papier !… Les Personnels qui se sont engagés sur ce projet d’ampleur ne peuvent que compter sur leur motivation et leur professionnalisme pour espérer que nos dirigeants comprennent que la priorité actuelle est de structurer ce service, de donner des lignes de conduite claires et d’harmoniser les différents services compensant le RP.

Doit-on rappeler les missions du RP ?!… Lutter contre le terrorisme, la criminalité organisée et non fliquer les Personnels !… Le bon équilibre de la prévention des évasions et le maintien du bon ordre en établissement est enjeu majeur !… Il faudrait donc songer à se réveiller avant même de rêver à devenir un service à « compétence nationale »!… Copier d’autres services partenaires n’est pas forcément les égaler et encore moins la solution…

Paris, le 20 Août 2018
Pour l’UFAP UNSa Justice,
Le Secrétaire Général,
Jean-François Forget

Renseignement Pénitentiaire Aout 2018 definitif

Related posts