vendredi 30 octobre , 2020

Reprenons le contrôle de notre détention et vite !!!

Lors de notre dernier tract on évoquait le problème du manque de 1er surveillants, la multiplication des matelas au sol et donc du taux de surpopulation.

Et oui nous sommes à plus de 213% de taux d’occupation, mais qu’à cela ne tienne on continu à multiplier les activités, comme ce matin l’activité vernissage ( cela change des activités « goûter » ) avec un planning réglé aux petits oignons, 5mn pour ceci 5mn pour cela, c’est bien connu que les mouvements durent 5mn surtout quand on doit faire monter le quartier femme en détention homme!!!Sans oublier les mouvements au quartier disciplinaire mobilisant plusieurs personnels de détention équipés de surcroît…

Nous sommes désireux de vouloir parler des mouvements en détention, mais on est en droit de se demander si les principaux intéressés connaissent au moins les horaires de ceux ci !!! Comment peut on diffuser une note de service, avec un horaire de remonté du QF de l’activité vernissage à 9h40 et le départ du QH à cette même activité à 9h50 quand doit avoir lieu le départ promenade à 9h45 ??? !!!!! Les collègues en bâtiment ce matin  n’ont probablement jamais eu une aussi longue liste de mouvements en détention sur une journée !!! ( 9 feuilles de mouvements sur le bâtiment C en lieu et place des 3 ou 4 habituelles ) !!! On frise l’incompétence….

Est-ce si compliqué de s’informer sur la faisabilité d’une activité ? Est ce si compliqué d’annuler toutes les autres activités prévues sur la journée pour faciliter le travail des agents et garantir la sécurité de tous ?? Apparemment oui !!!! A Dijon, on semble vouloir ressembler à cet enfant qui joue avec le fameux jouet en forme de maison et tente de faire entrer une pièce triangulaire dans un trou carré, sauf qu’à trop forcer il finit par casser son jouet ; et il ne sera plus temps de pleurer le moment venu !!

Que dire aussi de cet accord verbal entre un détenus punis de 30 jours au QID, accordé par la direction pour aller au groupe de parole durant sa période de sanctions, dire confirmé par les intervenants groupe de parole .
Que dire aussi de ces activités ponctuelles «découverte de l antarctique », c’est sur très utile la encore pour la réinsertion…qui font tout autant rire ; jaune ; que l’ « activité Cirque ».

La encore il serait très intéressant d’avoir les budgets mis en place, quand on voit le taux de récidive…

Quand à l’invitation pour les personnels à se rendre à cette fameuse exposition ils s’y seraient peut être rendu, s’ils n’avaient pas eu, une fois encore, à courir sur leur coursive !!!

Notre cher vestiaire débordé, car prévenu le matin pour l’après midi de deux transferts,et qui de plus ne peut plus fournir de draps car ………..en pénurie !!!!

Il est bon de faire des réunions sur des groupes de travail qui à l’origine partent sur des problèmes de gestion et de trop plein d’activités….pour en arriver à de telles énormités.

Pourtant à une époque, pas si lointaine que cela, il avait été évoqué d’arrêter les activités en cas de surpopulation pénale, époque peu être trop lointaine et perdue en antarctique !!! Il serait pourtant judicieux de prévoir un seuil au delà duquel on limite les activités sur la détention !!!

Nous pensons fortement que les prochaines réunions sur les mouvements en détention avec la direction ne se feront plus en salle de conférence mais très prochainement devant les portes de la MA DiJON, puisqu’il n’y a que là que nous sommes compris !!!! Puisque depuis des mois, on nous entends, mais apparemment on ne nous comprends pas !!!

A bon entendeur……..

Pour le bureau local, GERONCE Stéphane CUGNOT Cyril LIODENOT Frédérique RUMAS MARC

Related posts