vendredi 25 septembre , 2020

Réunion Plan d’Action Violence – PRIORITÉ DE LA DAP !!!

Le 13 février 2014 se tenait la première réunion sur un sujet ô combien important que sont les violences à l’encontre des Personnels dont l’UFAP-UNSa Justice a toujours fait une de ses priorités. L’Administration semblait enfin sortir de son mutisme sur ce sujet. Hier après-midi, soit un an et demi après cette première réunion et ces promesses, la DAP reconvoquait les OS représentatives pour faire un point sur l’avancée de ce dossier.

LÀ ENCORE UNE GRANDE DÉCEPTION !

Après s’être auto-félicitée d’une très légère baisse des agressions, l’Administration nous a fait état du plan déployé pour lutter contre les différentes formes de violences suite à une note de la Directrice de l’Administration Pénitentiaire publiée en catimini le 6 mars 2014 que nous n’avons découvert qu’hier. 

LÀ ENCORE C’EST DU FOUTAGE DE GUEULE !

Pour conclure, une lettre électronique serait envoyée auprès des cadres, officiers et formateurs sur le retour d’expérience lié aux violences. Renseignement pris, tous les formateurs n’en seraient déjà pas destinataires, cela en dit long sur la volonté d’aller plus en avant sur le sujet.

Pour autant, l’UFAP-UNSa Justice a interpellé le DAPA sur les moyens existants permettant d’essayer de diminuer le nombre de violences envers les Personnels :

  • Mise en place de services innovants permettant de rompre l’isolement des Personnels (Varennes le Grand, Val de Reuil…)
  • Suppression des modes dégradés facteurs aggravants des violences
  • Mise en place de formations adaptées et régulières à ne pas sacrifier sur l’autel des économies
  • Rôle accru des CHSCT dans la prévention des violences contre les Agents (arbres des causes)
  • Remettre le Surveillant en tant qu’acteur incontournable sur la gestion de la détention
  • Prise en charge des Agents agressés de manière humaine et non purement administrative.

L’UFAP-UNSa Justice, ose espérer que nos cadres enfermés dans leur salon doré n’attendront pas un an et demi de plus pour «se bouger» car pour certains sujets les services de la DAP sont beaucoup plus réactifs comme par exemple quand il faut imposer des services pour le nouveau CP Valence ou instaurer des modes dégradés pour obéir aux ordres de leur Directrice !

Paris, le 24 juillet 2015

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les Secrétaires Généraux Adjoints

Stéphane BARRAUT

Emmanuel CHAMBAUD

150724 – Tract réunion plan d’action violence priorité de la DAP

Related posts