samedi 24 octobre , 2020

Réunion volet métier de la Réforme Statutaire des Personnels Techniques

Mercredi 13 Avril 2016, une délégation UFAP-UNSa Justice composée de son Secrétaire Général Jean-François FORGET, Emmanuel CHAMBAUD, Secrétaire Général Adjoint, Daniel CARRE, Secrétaire National responsable des Personnels Techniques ainsi que de Fabrice THOMASSEY, Technicien au CD de TOUL et Mansour SAHIDET, Technicien au CD au CP RIOM, s’est rendue à la DAP dans le cadre d’une réunion multilatérale de synthèse concernant le volet métier de la Réforme Statutaire des Personnels Techniques.

Les représentants de la DAP, M. HEUMAN, sous-directeur Adjoint des Ressources Humaines et M. MOREL D’ARLEUX, sous-direction des missions, nous ont remis sur table un document de deux pages.

La DAP, nous a présenté un projet de réorganisation de la filière technique, avec les propositions suivantes :

  • Constitution d’un Corps des Personnels Techniques en catégorie B et A.
  • Le nouveau Corps serait composé d’environ 1000 Personnels
  • Le corps des Techniciens serait composé de 3 grades
  • La création d’une filière généraliste de Directeur Technique
  • Définition d’organigrammes de référence des services techniques
  • Création de Pôle mutualisé, c’est-à-dire des agents qui seraient amenés sur plusieurs sites d’un même secteur territorial. Ce soutien technique mutualisé demanderait une capacité d’autonomie dans l’exercice de ses fonctions.
  • Maintien sur le terrain de personnels de catégorie C (issus des Corps Communs du Ministère de la Justice filière Adjoint Technique) qui pourraient exercer dans les services (hors établissement pénitentiaire pour des travaux de maintenance et d’entretien ou en établissement au sein d’équipes étoffées et sans encadrement de la population pénale).

Toutes ces propositions amenées sur table par l’Administration nécessitent des éclaircissements et des engagements :

  • Passage de tous les Adjoints Techniques de la DAP en Techniciens : lors de la présentation il n’y avait pas de garantie à ce sujet
  • Quid des Techniciens actuels qui ont passé un concours et souvent subi une mobilité, pas de proposition de reclassement établie ?
  • Quid du nouveau pyramidage de la filière
  • Montant de l’enveloppe de la réforme de la filière (700 000 euros budgétés, besoins estimés 1 200 000 euros)
  • Statut des Adjoints Techniques qui viendraient des Corps Communs du MJ

Vous l’aurez tous compris bien que les propositions présentées lors de cette réunion semblent « intéressantes », bon nombre de points abordés doivent être éclaircis. Pour L’UFAP-UNSa Justice, cette réforme qui sera la première depuis 1999 doit être une véritable reconnaissance du travail effectué au quotidien par les Personnels Techniques de notre Administration. Cette réforme doit être un nivellement par le haut et ceci quelle que soit la catégorie !

L’UFAP-UNSa Justice ne bradera pas les intérêts de la filière qu’elle défend au quotidien, et attend des positions claires de l’Administration sur nos différents questionnements.

Paris le, 18 avril 2016

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les Représentants du Personnels Techniques.

200416 – Réunion du 13 avril 2016 FT

Related posts