mardi 17 septembre , 2019

RIXES

Tarascon le 08 avril 2019

En ce moment nos gentils détenus s’affrontent régulièrement en divers endroit (différents bâtiments, étages ou en cours de promenade).

Ce vendredi 05 avril 2019, vers 15h30, lors du départ de la promenade des étages du bâtiment A. La tension est montée d’un cran lorsque le détenu K s’est jeté sur le détenu M pour en découdre avec un poinçon artisanal confectionné avec le manche d’une brosse à dent.

Sans l’intervention immédiate des surveillants, alertés par les cris de la victime, ce dernier ne serait peut-être plus, car l’agresseur était bien déterminé.

Nous apprenons, un peu tardivement, que cet agresseur est récidiviste et qu’il avait déjà laissé pour mort son codétenu dans un autre établissement de notre DI.

Ce détenu K, avait-il sa place sur un étage normal dans un CD ?

N’y aurait-il pas des erreurs d’aiguillages, une fois de plus, de détenus dangereux avec un reliquat de peine important vers un centre qui doit privilégier la réinsertion à la sécurité ?

La dernière fouille sectorielle a prouvé une fois de plus que les trafics étaient en pleine croissance. Les projections se multiplient malgré les contrôles et les arrestations réguliers des forces de l’ordre à l’extérieur. Nous saisissons régulièrement des couteaux en tout genre !

L’UFAP-UNSa Justice félicite le personnel pour son sang froid dans les interventions tout comme la rapidité des secours apportés.

L’UFAP-UNSa Justice exige les moyens nécessaires pour limiter les multiples projections qui engendrent ces trafics et ces guerres de territoire.

L’UFAP-UNSa Justice exige le comblement des postes vacants plutôt que de privilégier des créations de postes non budgétisés !

L’UFAP-UNSa Justice une présence au quotidien…

Le bureau local

UFAP-UNSa Justice

Related posts