jeudi 23 mai , 2019

Savoir accepter les échecs, c’est l’apanage des courageux !

« L’insulte gratuite est l’apanage des faibles ! »


Voilà le titre du dernier tract de nos homologues Force Ouvrière Nouvelle-Aquitaine qui se cachent derrière une signature très impersonnelle, «les instances régionales» !

Nous sommes tout à fait d’accord avec ce titre, car nous dénombrons dans cet écrit du 27 mars 2019, sept insultes gratuites contre les militants Ufapiens !
«Les instances régionales», seriez-vous dépourvues de sens logique ou avez-vous atteint vos limites intellectuelles ?

Les faibles qui s’ignorent se complaisent dans le ridicule et l’absurdité !

Où la chose devient intolérable et qui nous fait prendre encore une fois la plume, c’est votre facilité à insulter et lyncher publiquement un collègue du CP Bordeaux par voie d’un tract régional !

Avez-vous perdu votre conscience morale ?

Quelle éducation de faible d’esprit avez-vous pour vous permettre de telles bassesses qui bafouent le droit à un agent à se défendre ?

Les faibles qui s’ignorent se complaisent dans la petitesse et la déloyauté !

Sachez « les instances régionales » que la génuflexion ne fait vraiment pas partie de notre héritage, mais nous vous laissons cette prérogative ainsi que l’art de « l’inversion accusatoire ».

Et finalement le protocole que vous qualifiez «de la honte» est certainement moins infamant que le vent que vous venez de prendre de la part de la Ministre et de votre base. Et croyez-le, on ne peut pas s’en réjouir !!

Vous avez gagné les élections dans la pénitentiaire et vous venez de subir un échec cuisant que vous ne pouvez imputer à d’autres…! 

Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier. Elle met plus de temps, mais elle finit toujours par arriver.

Il vous faut assumer les victoires, les échecs et enfin tourner la page.

Savoir accepter les échecs, c’est l’apanage des courageux !

Ainsi, pour la deuxième fois en une semaine, dans un souci d’apaisement, nous demandons à toutes les Organisations Syndicales de la pénitentiaire de s’associer à l’application du relevé de conclusions de janvier 2018 afin d’assurer la sécurité des Personnels !

Ce protocole n’est pas une finalité, mais une étape qui doit permettre de faire converger les luttes et d’aboutir enfin à une Unité Syndicale.

La mobilisation sera à amplifier dans les prochaines semaines et l’Unité Syndicale est à amorcer pour s’opposer avec force contre l’offensive antisociale et destructrice du service public menée par le gouvernement.

Pour l’Union Régionale UFAP UNSA Justice de Bordeaux, le combat continue !

Pour l’Union Régionale UFAP UNSa Justice de Bordeaux, Neuvic sur l’Isle, le 29 mars 2019

BERHAULT S. & BAIGNEUX D. & NOT T. & MATTIONI N.

Related posts