mardi 29 septembre , 2020

SEQUEDIN une usine à l’Abandon… – CP Lille

Après le boycott du 1er CHSCT du 31 mars, cette instance était reprogrammée ce Jeudi 9 avril. Les membres siégeant de l’UFAP/UNSa-justice ont décidé à nouveau  de ne pas participer à cette mascarade.

Devant la passivité de notre direction concernant la sécurité de l’établissement et de ses personnels, l’UFAP a de nouveau tiré la sonnette d’alarme en refusant de siéger et en réaffirmant clairement son opposition à la politique actuelle visant plus à faire des économies au détriment de la sécurité.

En effet les récents événements (caillassage du véhicule de « figuration », la découverte d’un couteau en détention) démontrent la nécessité de prendre des mesures concrètes visant à garantir la sécurité   et non de simples mesurettes (rafistolage du domaine). En l’absence de prise de conscience de votre part, l’UFAP ne siègera plus dans aucune instance locale.

« L’UFAP refuse d’être complice du naufrage de notre structure et du mal être  des personnels ! »

Madame la directrice si vous gérez une entreprise comme vous gérez notre établissement c’est la banqueroute assurée. Votre article paru dans la voix du nord du 6 avril 2015 démontre clairement vos réelles ambitions et l’intérêt que vous portez au confort des détenus.

Connaissez-vous vos agents ?

Si après 5 mois vous êtes toujours en phase d’observation, il ne nous aura pas fallu longtemps pour comprendre vos méthodes de management.

Si venir au CP Lille est pour vous un défit professionnel, les agents ne vous ont pas attendu pour faire preuve de professionnalisme lors des différents événements vécus sur notre structure.

Madame « la chef d’entreprise»  sachez que nous « Simples Ouvriers »,  n’attendrons pas un nouveau drame pour agir et manifester notre mécontentement !!!

Pour l’UFAP

Stéphane LECERF     Salah CHATBI   Guillaume POTTIER

Christophe  DELATTRE           Sébastien BEGHIN

Related posts