lundi 27 juin , 2022

CPF RENNES – SOS, LE BATEAU COULE !

À l’heure où nous manquons cruellement de personnel notamment de premiers surveillants, où l’épuisement gagne du terrain, il est intolérable que nos premiers surveillants ne puissent plus maintenant bénéficier d’une pause méridienne. Ils devront profiter « d’un creux » après l’appel de midi pour pouvoir se restaurer.

Prions et croisons les doigts pour que rien n’arrive pendant ce laps de temps.

Pourquoi revenir sur un système demandé par la Direction afin de préserver les gradés.

Mais où est la solidarité au CPF ?????

Certains fraîchement nommés officiers ont vite oublié d’où ils venaient.

Que dire de l’absence totale de concertation avec les principaux concernés, avisés par un simple mail, et juste bons à être mis devant le fait accompli, alors que la décision a été actée entre la direction et certains officiers lors d’une réunion.

L’UFAP UNSa Justice exige une meilleure considération de ses personnels, tous corps et grades confondus.

L’UFAP UNSa Justice exige le rétablissement d’un vrai dialogue social au sein du CPF.

L’UFAP UNSa Justice soutient les premiers surveillants et l’ensemble des personnels.

L’UFAP UNSa Justice, une présence au quotidien.

  Le 16 mai 2022

Le bureau local

Related posts