mardi 09 juillet , 2019

Subvention Repas Formule Allégée

Jeudi 17 juillet 2014
 
Madame la Directrice Interrégionale
des services pénitentiaires de Lyon
 

LETTRE OUVERTE :

 

Objet : Demande de mise en place immédiate de la prestation interministérielle de repas pour les personnels dont l’indice est inférieur à 466 points pour la formule simplifiée de repas

 

Madame la Directrice interrégionale,

 

J’ai l’honneur de solliciter la mise en place immédiate de la subvention interministérielle de 1,21 euros sur les formules simplifiées de repas proposées par les mess à gestion déléguée GEPSA (Bourg en Bresse, Corbas, Roanne).

En effet, suite à mon intervention à l’issue de la CAPI du 4 juillet et aux différentes interpellations locales de nos représentants sur ces établissements, la réponse apportée d’une mise en place au 1er septembre 2014 ne semble pas conforme aux réponses nationales faites à ce sujet.

Les différents échanges téléphoniques entre la Mission Gestion Déléguée de l’Administration Centrale et la Secrétaire Générale de la DISP avec l’un de nos représentants nationaux vont dans ce sens.

L’instruction donnée par l’administration centrale indiquait que les mess sous gestion déléguée GEPSA, devaient proposer au plus tard pour le 1er Septembre ce type de formule.

Quant aux mess bénéficiant déjà de cette formule, la mise en place de la subvention peut être effective des maintenant.

Mme. HELLO, Secrétaire Générale de la DISP de LYON a d’ailleurs fait savoir hier à M. Emmanuel CHAMBAUD, Secrétaire Général Adjoint de l’UFAP-Unsa Justice, que la subvention serait mise en place au 1er Août au motif que le prestataire avait besoin d’un certain délai pour l’appliquer.

Vérification faite auprès du prestataire GEPSA de la Maison d’Arrêt de Lyon Corbas, il s’avère que celle-ci peut être mise en place immédiatement, à l’instar de ce qui a été fait dans d’autres DISP (Lille, Toulouse).

Enfin, concernant les autres mess des autres établissements de la région, il semblerait que contractuellement le prestataire n’a aucune obligation de mettre en place ce type de formule permettant de se restaurer pour 1,99 euros. Dès lors, nous sollicitons que lors des renouvellements des contrats, ce type de formule repas soit intégrée afin que cette avancée puisse ainsi bénéficier au plus grand nombre de personnels.

Au regard des éclairages apportés, ne doutant pas un seul instant de votre volonté de mettre en place immédiatement cette prestation due aux personnels et en l’attente veuillez agréer, Madame la Directrice interrégionale, l’expression de nos salutations dévouées aux personnels que nous avons l’honneur de représenter.

 

Pour l’UR/UFAP-Unsa Justice de Lyon
Pascal ROSSIGNOL

Related posts