jeudi 24 octobre , 2019

TERRORISME AU FEMININ : LA DAP SE VOILE LA FACE !

L’attentat raté contre la Cathédrale Notre-Dame à Paris en septembre 2016 a été, pour les magistrats anti-terroristes, un avertissement sérieux de l’engagement idéologique et de la volonté des femmes djihadistes de participer pleinement au combat.

Si la Justice a changé son regard sur l’activisme des femmes, la DAP, comme toujours, reste le mauvais élève du ministère !… Pourtant, le récent attentat commis au CP Alençon Condé contre nos deux collègues surveillants aurait dû constituer un électrochoc pour celui qui nous dirige !…

Ces nouveaux profils terroristes sont négligés par l’institution carcérale. L’engagement des femmes a évolué : épouses, mères, filles, cette tranche de population est devenue candidate à l’acte terroriste. Les femmes ont les mêmes motivations et sont tout autant déterminées que les hommes.

La question de la prise en charge des femmes détenues pour terrorisme en lien avec l’islam politique se pose tout autant que pour les hommes… Or, aucune mesure particulière n’est mise en œuvre !…

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est inacceptable, par exemple, qu’une détenue terroriste se retrouve placée au quartier des arrivantes sans mesure spécifique !… Si la DAP pense que ces détenues ne sont pas des vecteurs de diffusion de l’idéologie djihadiste, elle se trompe !…

Pour notre Organisation Syndicale, il n’y a aucune différence à faire entre un homme et une femme en matière de radicalisation : les niveaux de détermination et de dangerosité sont les mêmes. Les incidents générés dans les détentions femmes par cette tranche de la population pénale doivent mettre en garde le directeur de l’AP…

Dernièrement, un téléphone portable a été découvert dans la cellule d’une TIS à la MAF de Fleury-Mérogis… Des menaces glaçantes (« par Allah, de toute façon je vais tous vous entraîner avec moi la prochaine fois. De toute façon, je suis morte de l’intérieur») ont été proférées contre les Personnels par une autre TIS au CP Lille Loos Sequedin…

Mesdames et messieurs les décideurs, maintenant, vous savez !… Un retour aux fondamentaux sécuritaires s’impose, vous le savez également !…

L’UFAP UNSa Justice exige un plan d’urgence pour la prise en charge des détenu(e)s TIS, quel que soit leur genre !…

L’UFAP UNSa Justice revendique la création de structures sécurisées et totalement étanches pour les détenu(e)s terroristes islamistes !…

L’UFAP UNSa Justice : votre sécurité au quotidien, notre mission permanente !…

Pantin, le 12 avril 2019

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Le Secrétaire Général

Jean-François FORGET

Related posts