samedi 08 août , 2020

THEMIS SE FOUT DE NOTRE SÉCURITÉ – Tract NANTES CP

Le groupement THEMIS a mis en place des nouvelles dispositions concernant l’attente des chauffeurs lors des extractions médicales de nuit notamment, puisque ceux-ci  n’attendront plus l’équipe d’escorte au-delà de deux heures de présence à l’hôpital.

L’UFAP-UNSa Justice s’insurge contre cette nouvelle disposition quand on sait que c’est en service de nuit principalement que les agents sont les plus vulnérables du fait d’une expérience en matière d’extraction plus fragile et d’une population  souvent connue de nos services.qui fréquente régulièrement les urgences.

De plus, mais la directrice de THEMIS semble l’ignorer, les forces de l’ordre, susceptibles de nous prêter main forte le cas échéant, sont eux aussi en effectif réduit la nuit et, à ce titre, leur délai d’intervention est forcément rallongé. A fortiori, nos agents resteront  livrés à eux-mêmes sur un laps de temps important.

A des fins purement comptables, THEMIS, par la voix de sa directrice, n’hésite pas à  réduire à néant la sécurité des agents !!! En procédant de la sorte, l’équipe d’escorte sera livrée à elle-même et donc dans l’impossibilité  d’effectuer une exfiltration d’urgence le cas échéant.

L’UFAP-UNSa Justice pose ouvertement et clairement la question à la directrice de THEMIS :

A combien estimez-vous la sécurité et/ou la vie des personnels pénitentiaires, Madame ???

Est-ce vous qui irez annoncer une triste nouvelle  à la famille d’un personnel si un malheur arrivait ???

L’UFAP-UNSa Justice a évoqué ce point avec la directrice du Centre Pénitentiaire de NANTES lors de la réunion de présentation des ELSP. Nous avons fortement insisté sur le dangerosité de cette mesure et Madame MANAUD allait dans notre sens. Elle devait intervenir auprès de la directrice de THEMIS afin d’obtenir une modification sur ce point précisément.

A-t-elle si peu de poids pour ne pas réussir à faire annuler une mesure qui dépasse l’entendement et qui met ses personnels en danger ?? Nous n’osons pas le croire !!!!!

L’UFAP-UNSa Justice, pour sa part, exige que cette mesure soit revue et annulée à tout le moins pour les services de nuit. Nous savons que  THEMIS, société privée doit dégager du bénéfice, mais le faire sur le dos de la sécurité des personnels et au mépris de leur vie n’est pas acceptable, et, ça, l’UFAP-UNSa Justice ne l’accepte pas.

A souhaiter qu’aucun incident grave ne se produise tant que cette mesure n’est pas annulée, car dans le cas contraire, l’UFAP-UNSa Justice saura vous rappeler à votre responsabilité, Madame !!!

                                                                           Le Bureau UFAP-UNSa Justice

                                                                                          CP de NANTES

Related posts