mercredi 10 juillet , 2019

TOUJOURS PAS DE VESTIAIRES FEMMES !!!

Misogynie à part…où est la PARITÉ ?

Voilà des années que l’UFAP-UNSa Justice demande à la Direction de pourvoir à la dignité des Surveillantes en mettant un vestiaire à leur disposition. 

Voilà des années que notre demande se perd dans les couloirs de la phallocratie primaire. 

Faudra-t-il cent tracts encore pour que le personnel féminin puisse se mettre en uniforme sans risquer d’être surprise à poils ? 

La MA d’Ajaccio ne peut-elle prodiguer ce minimum requis ? Sa direction se complaît-elle dans une autre époque, où l’on commandait dans la grotte à coups de gourdins, ou se rend-elle compte que cette situation est indécente ?

Actuellement, les surveillantes jouissent d’une espèce de local à balais – preuve de la munificence de l’aréopage phallocrate qui règne en maître sur le « harem » – où elles doivent se changer l’une après l’autre ; il suffit de ne pas être pressé !  

En somme, ce sont les surveillantes qui sont au « placard ». 

Des solutions ont été trouvées et la précédente direction avait donné son accord, mais sans suite. Quant à la direction actuelle, toutes ses promesses sont tombées dans le puits de l’oubli et la fosse des moqueries faciles. Quelle image pour la pénitentiaire !

Et tandis que de nouvelles recrues féminines arrivent, on nous dit que ce n’est pas à l’ordre du jour. Le peu de considération que porte la direction actuelle à la possibilité pour une femme de se mettre en uniforme est parlante ; c’est un problème qui devrait pourtant la toucher de près.

Curieux également de constater que dans l’ordre des priorités, on n’a pas les moyens d’offrir des casiers décents aux nouveaux venus, mais qu’on a les moyens d’aménager au personnel administratif un joli jardin de repos, tout équipé de tables, de plantes et de « cendriers » luxueux. 

En revanche, 10 mètres carrés POUR LA DIGNITÉ DES FEMMESon ne les trouve pas !… 

Que la MA soit le dernier bastion phallocrate de l’Administration est une honte pour la pénitentiaire, une honte pour Ajaccio etune honte pour la France.

L’UFAP-UNSa Justice rappelle qu’il est du devoir de la direction d’œuvrer dans la plus grande urgence et que si elle n’est pas éclairée par l’Esprit de la morale, peut-être le sera-t-elle davantage par celui de Lois !

L’UFAP-UNSa Justice, une Présence Quotidienne …

Ajaccio, le 21 Juin 2019. 

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice.

Related posts