jeudi 24 juin , 2021

TOUS LES COUPS SONT PERMIS !!!-EPM Orvault

Ce Samedi 8 Mai fut une nouvelle journée noire teintée de violences à l’EPM d’Orvault. Dès la distribution du petit déjeuner, un détenu de moins de 16 ans, qui s’était déjà fait remarquer par des menaces réitérées à l’encontre d’un de nos collègues, a prémédité l’agression de celui ci en lui jetant au visage un paquet contenant une télécommande et des piles qu’il avait soigneusement préparé. L’agent qui effectuait l’ouverture de la cellule avec notre collègue visé n’a eu que le temps de refermer la porte avant que l’agression ne prenne plus d’ampleur. Notre collègue agressé s’en sort avec une entaille à la figure,

Quant à l’agresseur celui ci ne pouvant être placé au QD au vu de son âge, a été muté sur l’unité fille par des agents équipés.

        En début d’après midi, un autre détenu, qui s’était déjà signalé lors de son écrou, s’est de nouveau distingué à l’issue d’un entretien binôme au quartier arrivant en s’emportant subitement et refusant de réintégrer sa cellule. Notre collègue aidé de l’éducatrice présente a essayé  pendant de longues minutes de raisonner ce détenu qui devenait de plus en plus agressif jusqu’à se mettre en garde à quelques centimètres de notre collègue. L’éducatrice a alors déclenché l’alarme et notre collègue a essayé de maîtriser le détenu qui s’en prenait à lui. La violence de ce sauvageon était telle que l’aide de l’éducatrice présente n’a pas suffi a permettre sa maîtrise, et notre collègue s’est retrouvé en fâcheuse posture contre ce pratiquant d’arts martiaux en faisant preuve d’un grand professionnalisme pour le contenir.

        Malheureusement de longues minutes furent nécessaires avant que des renforts ne se rendent disponibles du fait des parloirs en place dans le même temps mais à leur arrivée le fou furieux à pu être rapidement maîtrisé et placé au QD avant d’être finalement conduit en Garde à Vue.

L’UFAP Unsa Justice tient à souhaiter un prompt rétablissement à nos collègues blessés dans leur chair et dans leur âme, ainsi qu’à notre collègue PJJ également atteinte lors de cette dernière agression et les assuront de tout notre soutien.

L’UFAP Unsa Justice tient à féliciter tous les agents présents AP/PJJ ainsi que l’encadrement pour leur réactivité,et leur professionnalisme,

L’UFAP Unsa Justice souligne le manque de moyens disponibles face à des détenus de moins de 16 ans au fait de la législation et de plus en plus violents.

L’UFAP Unsa justice ne doute pas du transfert rapide de ces jeunes jusqu’au boutistes ainsi que des sanctions disciplinaires et pénales qui leur seront infligées.

Orvault le 09 Mai 2021

Le bureau local UFAP UNSA Justice

Related posts