jeudi 01 octobre , 2020

TOUT EST PERMIS ! Les Tontons Flingueurs sont de sortie… – Belfort MA

Sur l’échelle du révoltant et de l’autoritarisme, ils ont fait fort… très fort, les sieurs Nourdin et Zerrougui. 6 demandes d’explications en 2 jours. Plus qu’en 20 ans à la MA Belfort ! 

Commençons par les 3 réfractaires de la cuvée du major Nourdin…

Le major Nourdin, c’est ce gradé parachuté à la MA Belfort pour mauvaise conduite à la MA Montbéliard. Il prétend, y compris à la population pénale, qu’il a été missionné là par Madame Brunelle, D.I.S.P. Adjointe, pour remettre de l’ordre dans la boutique… Il reproche donc aux 3 agents de détention de service du matin du mardi 2 juin 2015 de ne pas avoir procédé à la distribution des cantines «produits laitiers et produits frais». 

Poursuivons par les 3 belligérants du millésime du capitaine Zerrougui…

Lui c’est l’adjoint au chef d’établissement, en place depuis des années. Il est donc censé connaître le fonctionnement de l’établissement sur le bout des doigts. Il reproche aux 3 agents de détention de service du matin du mercredi 3 juin 2015 de ne pas avoir procédé à la distribution des cantines tabacs. Quelle originalité ! 

Foutaises tout ça ! 

Est-ce par mauvaise foi, par crise d’autoritarisme ou par ignorance qu’ils ont adressé ces demandes d’explication ? Certainement une combinaison des 3 tant leurs écrits sont orientés à charge… 

Ainsi, on apprend que le 02/06/2015 3 agents étaient absents pour passer un concours. En réalité, un seul des trois était concerné par la distribution des cantines. 

On nous explique également que le surveillant « dispo – renfort porte » prenait en charge la réception des livraisons magasin et chantier école. On oublie juste de préciser qu’il y avait 2 postes fixes ce matin-là pour assurer la réception de marchandise qui ne s’étend pas sur toute la matinée et que personne n’a jamais demandé à l’agent dispo d’effectuer ces distributions. 

On « gratte » les agents de service le matin du 03/06/15 alors que le planning de distribution des cantines prévoit la remise de la cantine tabac le mercredi après-midi. Par contre, cela ne gêne personne que cette même matinée les détenus du chantier école soient restés 50 minutes tout seuls dans une cour avec une disqueuse !

Il est également précisé que l’ordre a été donné aux agents d’effectuer la distribution des cantines à 10h00. Pour qui connaît la détention, il y avait certainement un horaire plus judicieux. 

Et la gestion prévisionnelle… ils ne connaissent pas les tontons flingueurs ?

S’il est vrai que l’agent poste-fixe, chargé de la distribution des cantines, et son remplaçant étaient absents ces deux jours, cela faisait tout de même plus de 15 jours que tout le monde était au courant. Il y avait largement de quoi anticiper non ?

Par ailleurs, cette situation s’est déjà produite lors du dernier comité technique local où l’administration a bien convoqué l’agent poste fixe en sa qualité de membre suppléant 15 jours avant, mais a omis de procéder à son remplacement. Du coup il n’a pas pu assister à la séance… 

Jamais ils n’admettent leurs erreurs… 

Malgré tout cet argumentaire, nous nous devons de rester honnêtes envers les agents incriminés. L’administration ne reconnaîtra pas ses torts, et il sera difficile intervenir sur la poursuite éventuelle des procédures disciplinaires. Ces dernières dépendent du bon vouloir du chef d’établissement. 

Une seule chose ne pourra être cachée : l’incompétence ! 

L’UFAP/UNSa Justice en appelle plus que jamais à la solidarité des agents dans les actions futures afin de faire prendre conscience aux autorités (in)compétentes de la dégradation du collectif travail au sein de la Maison d’Arrêt de Belfort. 

L’UFAP donne un conseil aux tontons flingueurs…

Mettez autant d’énergie et de dynamisme quand il s’agit de traiter les procédures disciplinaires des détenus.

On a beau nous expliquer qu’il ne faut pas comparer…

De par votre attitude, vous nous confortez dans l’idée qu’il vaut peut-être mieux être détenu que surveillant de nos jours à la MA Belfort. 

Un peu de courage que diable !    

 Le Bureau Local

 

 

 

 

 

 

 

Related posts