lundi 06 décembre , 2021

Tract SPIP Angers

“Dans la vie, il est des rencontres stimulantes qui nous incitent à donner le meilleur de nous-même, il est aussi des rencontres qui nous minent et qui peuvent finir par nous briser.”*

Pour mémoire, au printemps 2018, l’UFAP-Unsa Justice avait dénoncé des comportements de la Chef d’établissement de la Maison d’arrêt d’Angers à l’encontre de ses personnels, des agissements mettant à mal une partie de ses agents.
Suite à différents signalements, un CHSCT exceptionnel a été organisé en 2021pour discuter de l’impact de ces difficultés.

Et pourtant, malgré la situation et les faits déjà dénoncés, RIEN NE CHANGE !


Les comportements, non seulement perdurent, mais s’amplifient !
La Chef d’établissement ne s’attaque plus seulement à son personnel mais à des DPIP,  cadres faisant partie de la même administration !!
Nourrie par un sentiment d’impunité, plus rien ne  l’arrête ! 

A l’heure où l’accent est mis sur la prévention des risques psycho-sociaux,
i
l est désormais temps de sortir de cette pré-contemplation.

Nous demandons à la DI d’ouvrir les yeux sur cette situation et de RÉAGIR !

“ Respecter l’autre, c’est le considérer en tant qu’être humain et reconnaître la souffrance qu’on lui inflige.”*

NOUS REFUSONS DE SOUFFRIR PLUS LONGTEMPS !

                                                                  L’intersyndicale, le 17/10/2021

*Marie-France Hirigoyen

Related posts