Tract CD ARGENTAN

Une fois de plus, une agression a eu lieu au CD Argentan par un détenu déjà signalé plusieurs fois.

Cette agression aurait pu certainement être évité.

Ce détenu avait refusé de sortir de promenade et il a fallu 5/6 agents pour aller le chercher.

Un refus de réintégration à la fin de la promenade doit correspondre à un placement au quartier disciplinaire.

Arrêtons d’être toujours dans le social.

Arrêtons ce laxisme récurrent.

 

Mr le Directeur, les détenus l’ont bien compris et ils en profitent.

Aujourd’hui encore, trois agents de blessés avec une dizaine de jours d’ITT

(un détenu avec une lame de rasoir et un pic à la main).

Mr le Directeur, attendez-vous qu’un agent ne se relève pas.

Mr le Directeur, vous êtes le garant de notre sécurité, ne l’oubliez pas.

 

Le Bureau Local UFAP UNSA Justice vous redemande que pour toutes infractions, agressions caractérisées, le passage au QD soit la règle.

Mr le Directeur, le Bureau Local UFAP UNSA Justice d’Argentan vous demande de passer des consignes dans ce sens aux chefs des bâtiments.

STOP à l’impunité.

 

Ne pas sanctionner immédiatement, c’est donner du crédit au détenu en infraction, c’est donner la possibilité d’une agression future.

 

Le bureau local UFAP UNSA Justice d’Argentan félicite les collègues pour leur intervention.

Le Bureau Local UFAP UNSA Justice souhaite un bon rétablissement à nos collègues.

Le Bureau Local UFAP UNSA d’Argentan exige une sanction des plus fermes de quartier disciplinaire.

Pour finir, le Bureau Local UFAP UNSA Justice exige le transfert de ce voyou après sa sanction de QD.

 

Argentan, le 18 OCTOBRE 2018

Le Bureau Local UFAP UNSA Justice

Related posts