Tract Charleville-Mézières

Le 27 juin 2018, une extraction médicale vers le centre hospitalier de Manchester, s’est conclu par un incident. A l’issue de la consultation lors de la sortie de l’Hopital, l’équipe d’extraction s’est retrouvée en  compagnie  de camarades de notre extrait du jour…

L’un des 4  individus s’est approché du détenu pour lui serrer la main et en a profité pour lui glisser quelque chose dans sa poche. Le personnel ayant tôt fait de remarquer ce petit manège ordonna au détenu de restituer ce qu’on venait de lui remettre, ce qu’il a fait… sans pouvoir néanmoins savoir exactement ce que ces voyous avaient échangé…

Au vu de ce qui se tramait et des risques encourus sur la voie publique l’équipe s’empressa de retourner au véhicule pour repartir avec le détenu, sous les invectives et autres railleries de ces sombres individus.

Il est très clair que le patient-voyou du jour avait  prévenu ses petits camarades de jeux avant son départ de la maison d’arrêt  à l’aide d’un téléphone portable…

Suite à cet incident, après avoir rendu-compte des détails de cette mésaventure le personnel de la maison d’arrêt de Charleville-Mézières s’attendait à une réaction cohérente et proportionnée de la Direction…et notamment une fouille de cellule du dit détenu…  Mais rien!!!  Le Néant!!!

L’UFAP attend une toute autre attitude de la Direction locale qui semble bien mollassonne et attentiste !

Les personnels méritent bien mieux que cette gestion laxiste et dangereuse de la détention !

Cet incident nous impose une sérieuse réflexion quant aux modalités d’escorte mais aussi quant aux protocoles médico-pénitentiaires en vigueur!!!

 

Pour le bureau,

Le secrétaire local,

Fabien LEDOUX,

Related posts