dimanche 16 juin , 2019

Tract Nantes CP

Lors du CTS du 04 juin 2019, la Directrice du Centre Pénitentiaire et ses bras armés, directeurs de sites, nous ont fait une démonstration de haut vol dans le domaine du changement de cap.

En effet, après huit mois de présence sur l’établissement, celle-ci semble vouloir tout révolutionner avec une remise à plat de l’ensemble des modalités de changement de site et des affectations des prochaines arrivées.

Certes, la porte du bureau est toujours ouverte mais pour autant, la pratique du dialogue social est devenue quasi inexistante. S’il faut s’en convaincre, il suffit de voire les créations de postes qui s’opèrent sans une once d’ échange avec les partenaires sociaux, des positionnements sans appel d’offre sur le QMA notamment.

Agir en consumant petit a petit ce qui pouvait être essentiel pour les personnels du CP de Nantes n’est pas la méthode la plus appropriée pour faire fonctionner un établissement pénitentiaire. Votre grande expérience vécue au sein de l’institution pénitentiaire ainsi que les différents postes occupés (CE- DIA) doivent vous pousser à agir autrement qu’une débutante qui veut tout révolutionner en y apportant sa « patte ».

Aux yeux des personnels pénitentiaires nantais, vous n’avez pas encore la légitimité qu’il vous appartient de gagner et oh combien importante pour un personnel de direction !! Une directrice adjointe en parle très bien dans son mémoire en indiquant notamment: « La légitimité, une construction permanente » ; Vous pouvez vous en inspirer pour corriger quelque peu la trajectoire!!!

La courtoisie des échanges, bien qu’importante, ne suffira pas à une pratique constructive du dialogue social avec l’UFAP-UNSa Justice. Sans vouloir faire pour autant de la co-gestion, il faut que vous compreniez que notre Organisation Professionnelle n’est et ne sera jamais une simple chambre d’enregistrement.

L’UFAP-UNSa Justice a toujours travaillé de concert avec la direction dès lors que cela bénéficie aux personnels et ce genre de situation vécue ces derniers temps réduit à néant le travail effectué depuis une dizaine d’année.

Par conséquent, L’UFAP-UNSa Justice vous demande, ainsi qu’à vos bras armés, de faire diligence afin de réinstaurer un véritable dialogue et non un faux semblant.

      Le 5 juin 2019               l’UFAP-UNSa Justice           CP NANTES 

Related posts