lundi 14 octobre , 2019

UDV ELAC de LYON/CORBAS

En préambule, l’UFAP UNSa Justice a rappelé qu’au regard de l’enjeu de l’ouverture de cette Unité des créations de postes devaient être actées à l’organigramme car aujourd’hui il n’existe pas. L’ouverture d’une telle unité nécessite l’apport de 11 personnels de surveillance (8 Surveillant(e)s et 3 Premiers Surveillants à l’instar de ce qui a été fait sur l’établissement de Fleury Mérogis. Nous avons également rappelé au Direc- teur et à Madame la DRH, que l’équipe en charge de cette future unité serait une équipe dédiée tel que le prévoit la doctrine. La direction nous a fait savoir qu’au moment de nos échanges elle n’avait aucun retour sur les moyens qui nous seraient octroyés. Les agents qui souhaiteraient se positionner sur celle-ci suivront une formation spécifique sur la prise en charge de cette frange de la population pénale, le format national est de trois semaines, et localement on semble se diriger sur la même chose.

Dans le même temps l’UFAP UNSa Justice a fait savoir que l’emplacement envisagé à savoir le Quartier Arrivant nous paraissait être une très mauvaise idée. En effet, il suffit de se rendre sur le secteur pour s’aper- cevoir que c’est une fourmilière ou les mouvements sont incessants et ou le problème de gestion de place pour les arrivants est très problématique les agents devant en permanence jongler avec des changements de cellule pour trouver des solutions. Il nous parait ainsi totalement impensable de supprimer des cellules sur ce secteur sans mettre encore plus les agents de l’équipe QADI en difficulté. L’UFAP UNSa Justice a réaffirmé sa vision en indiquant que pour notre organisation le Quartier d’Isolement était un choix plus judicieux. Il présente l’avantage d’avoir des espaces encore disponible permettant l’aménagement de locaux, mais surtout les mouvements y sont beaucoup plus restreints qu’au Quartier arrivant.

L’UFAP UNSa Justice a souhaité aborder la mise en place de l’équipe ELAC suite à la publication des postes à la CAP de Mobilité de Mai dernier. Le nombre d’agent affectés dans cette équipe sera au nombre de 7 ce qui nous laisse déjà présager un service bancal pour les collègues qui seraient intéressés. La DRH nous a fait savoir que les journées de 10h15 seraient la norme car il paraitrait qu’une charte nationale interdise que les agents ELACS travaillent en journée longue ! Pour l’UFAP UNSa Justice celle-ci n’existe pas et les poids horaires présentés n’ont qu’un seul impératif : rémunérer le moins possible les agents !

Pour l’UFAP-UNSa Justice, la journée de détention est de 07h00 à 19h00, et les voyous que nous gardons ne font pas de trêve à l’ouverture ou à la fermeture il est donc nécessaire que les agents qui exerceront dans cette équipe travaillent en Journée Longue (07h00-19h00 payé 12h15). Les missions confiées aux ELACS sont importantes et l’Administration ne peut se faire des économies sur leurs dos.

L’UFAP UNSa Justice a d’ores et déjà sollicité l’Administration pour que l’UDV et la création de l’ELAC de Corbas soit mis à l’ordre du jour du prochain CTS L’UFAP UNSa Justice ne manquera pas de vous tenir informés de l’évolution de ces deux dossiers

L’UFAP UNSa Justice 100% terrain, 0 démagogie….

Corbas, le 10 Septembre 2019 Pour le Bureau Local

Emmanuel. CHAMBAUD            Nadia CHEKHAD                 David RAYMOND

Related posts