UFAP TOUL : LA PENITENTIAIRE RECRUTE DE LA CHAIR A CANON

Il y a aujourd’hui 1 an, notre collègue était agressé à l’huile chaude par un barbare de la pire espèce connu pour être en rupture de soin psychiatriques. Les images parlent d’elles-mêmes et les séquelles tant psychologiques que physiques resteront à vie :

© Photos UFAP TOUL © Photos UFAP TOUL

Pour les détenus les plus récalcitrants, le trio SANCTION DISCIPLINAIRE / TRANSFERT /SANCTION PENALE a montré toute son inefficacité à protéger les personnels pénitentiaires….
Depuis la signature du protocole UFAP, les détenus les plus dangereux de ce pays devraient être menottés dès qu’ils sortent de leur cellule. Or certains, comme à Liancourt, arrivent encore à commettre deux agressions consécutives en moins d’une semaine
C’est une véritable honte pour la pénitentiaire !!!

COUPS, TENTATIVES DE MEURTRE, PRISES D’OTAGE, PROJECTIONS D’EXCREMENTS et D’HUILE BOUILLANTE … Comment cette administration dépassée peut-elle oser recruter et parler d’attractivité tandis qu’elle abandonne ses agents et ne fait rien de réellement efficace pour les PROTEGER alors qu’elle en a les moyens ????
Mr le Directeur de l’Administration Pénitentiaire, arrêtez de vous regarder le nombril et sortez les menottes de l’armurerie !!!! Prévu par le protocole UFAP, le menottage systématique doit être mis en application de toute urgence pour les détenus agresseurs !
Et les chefs d’établissements qui ne l’appliquent pas doivent être poursuivis pour MANQUEMENT A UNE OBLIGATION DE PRUDENCE ET DE SECURITE !!!!

Pour le bureau local, le secrétaire, Alain BASSUEL

Related posts