mardi 29 septembre , 2020

Un Avenir Sombre… – CP Lille

Les personnels de la maison d’arrêt de Sequedin, sont à bout de souffle et ne supportent plus d’être régulièrement pointés du doigt. Aujourd’hui on ne peut que constater que notre établissement est en difficulté, que le « BURN OUT » n’est pas qu’un simple terme à la mode mais bien une réalité. Les agents, de jour comme de nuit doivent gérer les différents événements auxquels ils sont confrontés et la pression permanente exercée par la hiérarchie, très néfaste pour le climat social, accentue fortement la fatigue des agents.

Apparemment  notre nouvelle direction n’a pas pris conscience de la nécessité de soutenir les personnels et préfère nous maintenir la tête sous l’eau jusqu’à l’explosion totale plutôt que de prendre des mesures visant à rétablir la motivation des agents.

En effet après plusieurs réunions avec la direction locale, force est de constater que le « OUI, JE PRENDS NOTE » est souvent de mise alors qu’en réalité nous n’avons aucune réponse concernant les nombreuses revendications portées par notre organisation.

LES PERSONNELS MERITENT PLUS DE CONSIDERATION !

Notre hiérarchie est plus encline à mépriser les personnels et à les laisser à l’abandon, tout en se permettant constamment de jouer avec leur sécurité.

Madame la directrice, L’UFAP/UNSa-Justice ne peut que déplorer votre hypocrisie, avec vos discours à brasser du vent tel un champ d’éolienne.

Il devient urgent de prendre en compte la souffrance des surveillants et faire en sorte qu’ils  redeviennent les éléments incontournables de nos coursives. Ecoutez vos personnels qui eux au quotidien gèrent vos détentions malgré des conditions de travail désastreuses.

Le « tout pour le détenu » doit être banni !

Votre réputation peu glorieuse vous aurait- elle  déjà rattrapée sur le CP Lille ?

Pour l’UFAP/UNSa-Justice

Le bureau local

Stéphane LECERF         Guillaume POTTIER

Related posts