mercredi 25 mai , 2022

UN DISPOSITIF DE TROP

2022-Un-dispositif-de-trop

Alors que notre établissement traverse une période inédite avec près d’une centaine de matelas au sol, des agents qui s’épuisent à la tâche, cela s’ajoutant à une situation sanitaire explosive, la direction locale continue de porter des œillères en prolongeant des mesures sécuritaires inadaptées...

Pour rappel, en mai 2021, des rondes supplémentaires toutes les 30 minutes avaient été mises en place dans le cadre d’une surveillance renforcée. Suite à notre intervention, le dispositif initial avait été revu et allégé, accompagné d’un engagement d’une durée maximale de quelques mois.

A ce jour, non seulement ce dispositif est toujours maintenu mais de plus il a été alourdi par un renforcement des surveillances spécifiques tout en réduisant les effectifs de nuit !…

Cette organisation qui se devait être exceptionnelle ne peut plus continuer !…

Cette disposition a pour seul effet d’épuiser davantage les agents qui œuvrent dans des conditions de travail de plus en plus intenables.

IL Y A URGENCE, AUJOURD’HUI LES PERSONNELS N’EN PEUVENT PLUS !…

Pour L’UFAP UNSa Justice il est impératif que la direction locale revienne à une gestion plus pragmatique et rappelle à cette dernière que l’organisation des surveillances particulières doit faire l’objet de toute la concertation nécessaire, notamment dans le cadre des instances paritaires locales.

Le 14 janvier 2022

L’UFAP UNSa Justice

Bordeaux Gradignan

Related posts