dimanche 19 janvier , 2020

Un mois d’Août incroyablement compliqué pour le CD de Montmédy!!!

Ce lundi 26 août 2019,  notre établissement a connu sa DEUXIEME TENTATIVE D’ÉVASION en 15 JOURS.

En effet, vers 14h15, un de nos pensionnaires, fugueur au demeurant… a escaladé le grillage de la cour de promenade pour atterrir dans le  no man’s land.

L’alerte est déclenchée grâce à la vigilance sans faille de notre collègue Laurie, qui était au mirador, les sommations sont immédiatement faites.

Le fugitif, ayant « ÉCUREUIL »pour surnom en détention et déterminé comme jamais, n’obtempère pas. Il franchit le deuxième grillage et rejoint ainsi le chemin de ronde puis escalade rapidement le mur du local technique jouxtant la porte d’entrée principale pour se retrouver sur le toit de cette dernière.

Sans aucune hésitation, il sauta du haut du mur d’enceinte, 7 mètres tout de même, pour rejoindre le jardin d’un logement de fonction.

Là-encore, un groupe de collègues dont la réactivité est à souligner, ont rapidement cerné ce dernier avant de le stopper et de la maîtriser…

L’IRONIE DU SORT est que :

Notre «ÉCUREUIL» n’en est pas à son coup d’essai… En effet, avant son affectation dans notre établissement, ce détenu s’était déjà évadé lors d’une extraction judiciaire…

   Une fois de plus, notre administration nous fait la preuve de sa bienveillance et légèreté envers ce genre de détenu qui devrait faire l’objet d’une prise en charge spécifique dès la première tentative. Elle frôle même la «connivence», conduisant bien trop souvent par cet angélisme ses agents au casse-pipes…                  

Ces profils n’ont rien à faire en régime commun !

Réveillez-vous!!! Nos détentions sont de véritables poudrières…votre surdité à nos revendications légitimes nous conduisent droit dans le mur et pourtant : « AU SOURD, l’ŒIL SERT D’OREILLE »

On est bien loin du respect du code du travail qui :

En son article L4121-1 vous rappelle que vous devez prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger l’intégrité physique et mentale de vos personnels.

L’UFAP UNsa Justice de Montmédy félicite l’ensemble des agents pour ce dénouement heureux… Leur professionnalisme, leur vigilance et leur dévouement n’est plus à démontrer. Merci à vous chers collègues pour l’image que vous renvoyez de la pénitentiaire. 

L’UFAP UNsa Justice de Montmédy exige que des gratifications officielles soient attribuées aux personnels présents lors de cet événement.

                                                                                                   Le bureau local UFAP

Related posts