UN SAMEDI APRÈS-MIDI PAS COMME LES AUTRES…

Gradignan le 27/11/2017

A notre grande surprise, le vendredi 17 Novembre 2017, il a été porté à la connaissance de la chef de détention lors du rapport de direction de la mise en place d’une activé ludique pour le samedi 18 novembre 2017 en après-midi.

Cette activité orchestrée sous l’égide de La Directrice du SPIP s’est donc déroulée sur la zone parloir. Des enfants accompagnés de bénévoles sont venus retrouver le temps de quelques heures leurs pères incarcérés.

Cet après-midi récréatif s’est déroulé sous les yeux de tous nos « hébergés » dont la plupart ne sont pas incarcérés uniquement pour des voies de fait….. puisque la zone parloir se situe au premier étage de l’établissement.

Monsieur le Directeur, il est inconcevable que vous ayez pu valider une telle activité et pour couronner le tout la faire encadrer par un élève surveillant en stage de mise en situation.

Et cela, au mépris de la sécurité de l’établissement et de celle des enfants.

Rappelons que ce fameux week-end, il a été demandé à des agents volontaires de venir renforcer les équipes en place.
Il semblerait que la logique ait quitté le navire !!!

Si la direction du SPIP trouve normal de mettre en place une telle forme de rencontre un samedi après-midi alors que les mercredis sont réservés au relais parents-enfants, l’UFAP/UNSa Justice ne peut de son côté l’accepter.

Monsieur Le Directeur, l’UFAP/UNSa Justice du Centre Pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan demande que ce type d’activité ne soit pas renouvelé à l’avenir pour des raisons évidentes de sécurité.

Le Bureau local UFAP/UNSa Justice
CP BORDEAUX GRADIGNAN

Related posts