mercredi 10 juillet , 2019

UN SAMEDI ROUGE SANG A l’EPM

La journée du samedi 22 juin 2019 nous a prouvé , une fois encore , que la gestion des « Mineurs » isolés est plus que compliquée sur l’EPM .

Ils sont de plus en plus nombreux , arrivent avec des pathologies médicales et psychiatriques très compliquées.

Ce samedi , deux détenus « MNA » après multiples provocations, chantages, insultes se sont auto mutilés sur tout le corps !

La cellule CPROU en a même fait les frais car l’un d’eux a réussi a casser le globe au plafond (soi disant sécurisé) pour se couper avec … Ces incidents ont causé deux extractions médicales !

L’UFAP/UNSA Justice a alerté à mainte reprise notre administration concernant la prise en charge de ces « mineurs ».

L’UFAP/UNSA justice se demande également , comment l’institution peut laisser dans un établissement à but éducatif des détenus qui s’auto mutilent et qui ont des traitements médicamenteux important au contact d’autres mineurs .

L’UFAP/UNSA Justice demande de nouveau une prise en charge particulière ou une affectation en quartier mineurs pour ces détenus inadaptés à notre structure .

L’UFAP/UNSA Justice félicite le personnel présent qui a su éviter un nouveau drame !

Pour l’UFAP UNSa Justice Le Bureau Local

Frédéric EUSTACHE

Related posts