samedi 31 octobre , 2020

Une décision sage et surtout légitime…

L’UFAP UNSa Justice se réjouit de la « sage » décision prise par la DAP ; cela juste avant l’entrée en formation initiale de lieutenant pénitentiaire.

En effet, plusieurs collègues surveillants et gradés avaient été reçus au dernier concours de Lieutenant. Ayant de quelques mois dépassé le délai statutaire de 2006 qui laisse entendre qu’un agent ne pouvait se présenter s’il était à moins de 11ans de la limite d’âge, à savoir 46 ans, ces agents ont été simplement rejetés de la liste principale.

A la suite de plusieurs interventions auprès du chef de service ME à la DAP, accompagnement des procédures menées par les agents, l’UFAP UNSa Justice avait alors interpellé la DAP lors de la dernière CAP du Corps de Commandement, afin que ces derniers puissent bénéficier du concours ou à défaut d’une étude relative à l’inscription sur les prochaines Listes d’Aptitude.

Au travers de la décision finale qui nous satisfait amplement et qui soulagera à coup sûr ces prochains lieutenants, il est à noter que ces procédures n’auront plus lieu d’être à la prochaine publication du décret visant la réforme de la Chaîne de Commandement.

En effet, de par notre travail, notre Organisation Syndicale a demandé et obtenu que ces limites d’âges soient purement et simplement supprimées, que ce soit pour l’examen professionnel ou le concours interne de Lieutenant.

L’UFAP UNSa Justice, un syndicalisme de progrès…

Pantin, le 27 juin 2019

Related posts