vendredi 17 septembre , 2021

Une Journée d’Enfer – Tract NANTES CP

Samedi 03 juillet 2021

Le Centre de Détention de Nantes a connu une journée plus que mouvementée. Il aura fallu tout le professionnalisme du 1er Surveillant et des Surveillants présents pour qu’à 19h00 on laisse une situation presque sereine pour le service de nuit.

Vers 11h20, au retour de l’infirmerie, une bagarre s’est déclarée dans les escaliers du Bâtiment C. Il aura fallu toute l’attention de l’agent d’étage pour repérer l’incident et déclencher son alarme afin d’y mettre fin. Le 1er Surveillant a dû gérer seul l’incident et les suites alors qu ‘un officier était sur site.

11h40, les événements continuent avec une coupure générale d’électricité sur le Bâtiment C. Les compétences nécessaires pour le rétablir dépassant largement celles des agents présents, il a été fait appel par le 1er Surveillant à la société de permanence pour intervenir.

14h45, le mirador annonce une volée de 2 projections. Le 1er Surveillant se rend sur zone, accompagné des agents des promenades, pour tenter de les récupérer. Le PCI appellera la police pour que celle-ci intervienne. 15 minutes plus tard, nouvel appel par ICOM de la part du même mirador, nouvelle volée de 11 projections.  Par chance une partie tombera dans le chemin de ronde et sur le terrain de foot fermé (merci au projeteur). Pour récupérer les projections tombées, il aura fallu de nouveau le 1er Surveillant  »encore une fois seul » pour intervenir puisque la nouvelle sectorisation le laisse seul détenteur de ces clés.

15h55 environ, la personne (personnel d’astreinte pas familiarisé avec le site) intervient et, par méconnaissance, met en rideau la totalité de l’établissement. Plus de caméra, plus de serrure électrique, plus d’ ICOM, il ne restait plus que les téléphones fixes pour communiquer.

Le professionnalisme des agents et les réflexes ont permis de maintenir un fonctionnement presque normal  »à l’ancienne avec des clés » pour suppléer le 1er Surveillant qui était toujours seul sur la réintégration des promenades.

17h40, lors de la réintégration du dernier tour des promenades, nouveau coup dur. Un détenu se blesse en jouant au basket. Le 1er Surveillant fera le nécessaire  pour que SOS médecin soit prévenu et que son collègue de nuit puisse gérer au mieux la nuit et son lot de soucis.

Il aura fallu que le Directeur d’astreinte vienne, assisté par le Directeur technique, pour remettre en marche les systèmes.

A 19h00, le plus gros de ces systèmes était opérationnel.

L’UFAP Unsa justice félicite le ler Surveillant pour son professionnalisme et le soutien qu’il a apporté aux collègues.

L’UFAP Unsa justice félicite l’ensemble des surveillants présents pour le travail effectué et l’entre-aide dont ils ont fait preuve.

Pour le Bureau UFAP Unsa justice

Related posts