UNE LÂCHE AGRESSION SUR UNE SURVEILLANTE – Tract NANTES CP

Hier,  le centre de détention de Nantes a vécu l’une de ses pires agressions, de la part d’un détenu trop connu pour les mêmes faits.

En effet cet individu a déjà agressé sur 2 précédents établissements de la région de Rennes.

Cette après-midi lors de la réintégration des promenades, ce détenu demandait une fois de plus du tabac.

Lorsque la surveillante l’a accompagné  pour le faire réintégrer sa cellule, ce détenu a profité que son collègue d’étage et le 1er surveillant réintègrent les autres détenus pour l’agripper et l’entraîner dans sa cellule.

Une fois à l’intérieur, il lui à assener une pluie de coups !!! Notre collègue ne doit son salut qu’à son courage pour s’extirper de la cellule et déclencher son alarme. Malgré cela, il l’a suivie sur la coursive pour continuer à lui taper dessus sans aucune retenue.

L’intervention rapide des surveillants a permis d’enfermer ce voyou et porter secours à notre collègue.

Conduite à l’UCSA pour les premiers soins, nous constatons qu’elle a l’arcade sourcilière ouverte, les joues tuméfiées et griffées, ainsi que le cou. Une fois aux urgences, des douleurs thoraciques sont apparues.

L’UFAP-UNSa justice félicite notre collègue pour le courage dont elle a fait preuve.

L’UFAP-UNSa justice remercie les collègues venus à son secours.

L’UFAP-UNSa justice remercie l’UCSA pour les soins apportés à notre collègue et la bienveillance dont elles ont fait preuve à l’égard de notre collègue.

L’UFAP-UNSa justice demande une sanction de QD exemplaire pour l’auteur de cette ignoble agression et le transfert immédiat à la fin de l’exécution de celle-ci.

Le Secrétaire UFAP-UNSa Justice

Le 6 juillet 2018

Related posts