mercredi 10 juillet , 2019

Une preuve de plus…. s’il y en avait encore besoin !!!

DIJON, le 12 juin 2019

« UNE PREUVE DE PLUS … S’IL Y EN AVAIT ENCORE BESOIN !!!»

Ce week-end, deux de nos collègues du CD de Joux la Ville assuraient la sécurité de l’infirmière de l’établissement qui effectuait la distribution des médicaments. Notre collègue Romain s’est lâchement fait agresser en se mettant en protection de l’infirmière qui était visée par cet énergumène. Le sauvage qui a tenté d’étrangler notre collègue Romain est ingérable à cause d’une pathologie ne relevant pas d’une détention classique mais bien d’une structure où des soins adaptés peuvent lui être prodigués, ne mettant pas en danger les personnels qui ne sont pas formés ni affectés sur un lieu adapté à ce genre de personnage !!!

L’Union Régionale UFAP de Dijon apporte tout son soutien à notre collègue Romain et tient à féliciter l’ensemble des agents pour leur réactivité, le soutien et le professionnalisme dont ils ont fait preuve lors de cette intervention. L’Union Régionale UFAP de Dijon exige que des mesures soient prises rapidement quant à la gestion quotidienne de ce détenu en attendant un transfert sur une structure adaptée !!!

Cette situation aurait été bien plus grave si nos deux collègues n’avait pas pris l’initiative de travailler en binôme… méthode de travail prônée par l’UFAP depuis des années, mais qui semble-t-il a encore du mal à être institutionnalisée dans les établissements. Il faut également souligner que la DAP, ayant enfin entendu nos revendications, a commandé à tous les Chefs d’établissement de réfléchir et d’instaurer le surveillant acteur, où le travail en binôme est un des principes fondamentaux de fonctionnement !!!

Il serait de bon aloi que la Direction du CD de Joux la Ville prenne à bras le corps cette commande de la DAP et mette en place le surveillant acteur sur cette structure permettant ainsi aux personnels de retrouver de la sécurité au travail, et surtout, de devenir des personnes incontournables de la détention !!!

PEUT-ETRE EST-CE LÀ LE PROBLÈME QUE RENCONTRE LA DIRECTION ?!

Nous sommes conscients que de partager l’autorité et les champs d’intervention avec les Personnels de Surveillance non gradés hérisse le poil de quelques Personnels de Direction et d’Encadrement qui y voient dans cette modernisation de notre Institution, une guerre de territoires sur fonds de pouvoir.

/…

/…

Assister à la prise de parole d’une Surveillante ou d’un Surveillant sur l’évaluation des détenus au sein des CAP et CPU représente pour ceux-là un séisme intellectuel que leur quant-à-soi ne saurait admettre.

Gageons sur la vision moins archaïque ou plus contemporaine, c’est selon, de quelques Responsables qui ont compris les enjeux de cette modernisation, enjeux qui dépassent les frontières de l’Institution Pénitentiaire, puisqu’il s’agit là aussi, de sécurité publique dans l’intérêt de nos concitoyens.

Nous savons qu’il est compliqué, voire presque insurmontable, de faire adhérer à cette vision quelques responsables administratifs et syndicaux dont la hauteur de plafond limite l’approche.

Pour autant, l’Union Régionale UFAP de Dijon continuera sa route dans cette direction inspirée notamment par le régime carcéral canadien qui aurait bien des leçons à nous donner dans ce domaine.

Le chemin sera hélas encore long et chaotique car nous savons que la misère professionnelle représente pour certains un fonds de commerce sur lequel prospère l’imbécillité.

Pour l’Union Régionale UFAP de Dijon

Les Secrétaires Généraux,

Thierry CORDELETTE – Laurent BOITRAND – Bastien DELAGNEAU -Angui ANASSÉ

et Frédéric CHAUVET, Permanent UFAP

Related posts