Unité Syndicale – BOYCOTT DES INSTANCES REGIONALES ET LOCALES…

Les Syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, SNJFO Personnels Administratifs et la CGT Pénitentiaire dénoncent depuis des mois les conditions de travail désastreuses dans lesquelles nos Collègues exercent leurs missions de service public au quotidien :

Travail en mode dégradé en masse, charges de travail insensées, rythmes de travail déments, insécurité, conditions de travail détériorées, emplois en berne, rappels quotidiens, santé des Collègues entamée, risques psychosociaux omniprésents et grandissants, vie de famille impactée, etc…

Autant de questions laissées sans réponse par nos dirigeants ainsi que par le gouvernement !…

Face à l’ensemble des problématiques grandissantes qui aggrave les situations professionnelles et personnelles de toutes les catégories de Personnels, l’UNITE SYNDICALE ne peut rester muette et inerte !… La Chancellerie et la Direction de l’Administration Pénitentiaire sont incapables d’apporter des solutions pérennes dans le cadre d’un budget à la hauteur des enjeux. Leur manque de considération pour nos Collègues tourne au mépris.

C’est dans ce contexte que nos Organisations Syndicales représentant 86 % des Personnels Pénitentiaires se sont mis autour de la table pour définir une plateforme revendicative commune :

  • La résorption des emplois vacants afin de mettre un terme immédiat à tout type de mode dégradé et la révision (ou la création) des organigrammes afin de répondre aux nécessités des missions actuelles et nouvelles.
  • L’arrêt immédiat de la mise en danger permanente des Personnels et l’ouverture d’une négociation sur les questions d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, mais également de médecine de prévention pour les Personnels. (Souffrance au travail, agressions / prises d’otages, fatigues accrues, burnout, tentatives de suicides, etc…)
  • Retour immédiat de l’autorité des Personnels en détention par une remise à plat des conditions d’exercice des missions de sécurité garantes de l’intégrité des Personnels et du fonctionnement des établissements.
  • Un véritable dialogue social, le respect à l’égard des Personnels et des droits syndicaux.
  • L’ouverture d’une négociation du statut de l’ENAP et de son fonctionnement.
  • L’ouverture d’une négociation sur la revalorisation indemnitaire (PSS, ICP, primes et indemnités, astreintes…) et le rejet du nouveau dispositif RIFSEEP.

Concernant les actions engagées Les Syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, SNJFO Personnels Administratifs et la CGT Pénitentiaire, selon le mot d’ordre de l’Unité Syndicale, BOYCOTTE à tous les niveaux les réunions institutionnelles et les instances professionnelles (CTI, CAPI, CTS, CHSCT,etc…).

Si nos dirigeants et responsables politiques n’entendent pas nos revendications, alors déterminée l’UNITE SYNDICALE continuera à durcir l’ACTION engagée!… À bon entendeur!

Paris, le 30 septembre 2015

150930 – Unité Syndicale -Boycott des instances regionales et locales

Related posts