vendredi 25 septembre , 2020

UR de Bordeaux – Prise d’otage entre détenus au CP de VIVONNE

Un détenu a pris en otage avec une arme artisanale un co-détenu hier après-midi au CP de Vivonne.

Finalement il s’est rendu vers 21h30 après d’âpres négociations.

Apparemment le forcené souhaitait voir sa femme et obtenir des cantines. 

Le Bureau Régional s’inquiète de ce nouveau mode opératoire. Nous craignons une montée des violences sur notre région dûe à un laxisme engendré par l’application des Lois Pénitentiaires Européennes (RPE imposées de force et sans moyens),  par des représentants de l’administration déconnectés de la réalité carcérale et par une carence chronique de personnels.

Du mode dégradé organisé par la Direction de l’Administration Pénitentiaire  découle une insécurité pour les agents et les intervenants dans les geôles mais aussi un danger pour les personnes détenues.

Le Bureau Régional dénonce les décisions unilatérales de l’Administration qui depuis le 8 mai vient de supprimer 2 agents en service de nuit sur le CP de Vivonne  et 1  agent au Quartier pour Peines Aménagées.

A quand la couverture des postes rdc et 1 er de la Maison d’Arrêt, du PIC quartier femmes, activité MAF ou CD Femmes, du mouvement PCC , QPA, Parloir, 1 er svt et surveillant PCI et tous les autres postes découverts quotidiennement? 

Moins de personnel de surveillance c’est moins de sécurité !!!        

L’UFAP-UNSa Justice remercie les Personnels de Vivonne pour leur professionnalisme, remercie les Éris pour leur intervention et la Gendarmerie.     

Pour le Bureau Régional

BERHAULT Samuel

prise d’otage vivonne 13052015

 

Related posts