UR de Dijon – ATTEINTES GRAVES À LA DÉMOCRATIE SYNDICALE !!!

Depuis que celle qui commande, a l’inquisition de combattre celui qu’elle considère comme l’hérétique, à savoir le syndicalisme, nous assistons sur notre région, voire au delà de celle-ci, à des comportements portant gravement atteintes au libre exercice du droit syndical.

Aujourd’hui, c’est le personnel occupant la place de directeur à la maison d’arrêt de CHALONS en CHAMPAGNE, qui tente de briller dans ce domaine, à défaut de le faire dans un domaine plus vertueux.

Cette personne bénéficiant, semble t-il, d’une immunité liée, là aussi peut être, à une appartenance clanique, multiplie sans retenue les atteintes au libre droit d’expression syndicale, pourtant rappelé par l’article 28 du Code de déontologie, si précieux aux yeux de la direction de l’administration pénitentiaire.

Refus de laisser un agent de se faire assister par un représentant syndical !  (alors que c’est la règle) ; Interdiction faite à notre Représentante Locale d’assister à une réunion sur la modification des rythmes de travail ! (alors que la règle les oblige)

ETC…. ETC….ETC….

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice ne peut tolérer plus longtemps cette forme de despotisme qui va conduire de facto au durcissement sans limite de l’expression syndicale sous toutes ses formes, et qui de fait ne conduira à rien de bon.

Le pouvoir administratif, installé sur le trône de la toute puissance, qui imagine avoir agenouillés les personnels et leurs représentants, devra bientôt assumer les conséquences de cette politique désastreuse pour notre Institution car la rentrée sociale s’organise, et les personnels sauront répondre à cet appel.

Quant au comportement de ce personnel dirigeant la maison d’arrêt de CHALONS EN CHAMPAGNE, l’Union Régionale UFAP UNSa Justice, saisie de cette situation, entend interpeller le Directeur Interrégional afin que ce dernier use de son autorité pour rétablir la démocratie syndicale au sein de cet établissement.

Quant à vous, mes Chers Camarades du bureau local UFAP, soyez assurés d’être soutenus dans toutes les initiatives locales que vous prendrez, et qui conduiront à mettre fin à ces attitudes indignes d’un directeur des services pénitentiaires.

Pour l’Union Régionale UFAP UNSa Justice

Le Secrétaire Général

Thierry CORDELETTE

atteintes graves democratie syndicale

 

Related posts