jeudi 29 octobre , 2020

UR de Dijon – Elle s’est lamentablement plantée !!!

Elle disait que les Personnels étaient satisfaits du sort qu’elle leur infligeait !.

Elle a tenté par des manigances de caniveau de casser l’unité syndicale !.

Elle s’arc-boute de par son ego sans égal qui entrave gravement le bon fonctionnement de notre institution !.

Elle affirmait aussi détenir la vérité quant au climat social actuel qu’elle estimait apaisé.

Elle s’est, comme à son habitude, lamentablement plantée dans ses analyses dont la « puissance » est parfois comparable à celle que nous pourrions entendre le dimanche matin au PMU du coin… vers 11 h 30 !.

La Directrice de l’Administration Pénitentiaire, dont le fiasco de la mandature n’est plus à démontrer, a peut être, nous l’espérons, été interpellée hier après midi par les cris de colère mêlés à ceux du désespoir, poussés par les Personnels Pénitentiaires venus de toute la France, marcher jusqu’au parvis du Ministère de la Justice.

L’Union Régionale UFAP de DIJON félicite ici les Personnels de la Région qui ont abandonné l’un de leurs rares repos pour venir durant cette journée lancer la PREMIÈRE ACTION dans le cadre de notre manifestation.

BRAVO à Vous Toutes et Tous, car nous savons combien ces temps passés auprès de notre famille sont chers, et leur sacrifice démontre bien la gravité de la situation dans laquelle se trouvent les Personnels Pénitentiaires.

Demain, le combat devra continuer devant les Etablissements jusqu’à obtention de nos légitimes revendications.

Ce mouvement s’inscrira dans la durée et dans la fermeté !.

Enfin, à ces « bien-pensants » qui se plaisent à « jacqueter » sans retenue, et qui affirment que cette contestation ne viserait qu’à obtenir « une tête », en l’occurrence celle de la DAP en personne, nous leur répondons ici que cette « tête » n’est pour nous qu’un épiphénomène, et que la préoccupation réelle des Personnels réside plutôt dans la politique pénitentiaire menée depuis près d’une décennie et qui va, incontestablement, dans la mauvaise direction.

Alors, si en effet, comme l’expression consacrée le dit, nous passons demain de l’éléphant dans le magasin de porcelaine à quelqu’un de subtil, de respectueux des personnels, de penseur, et dont la hauteur d’esprit est à celle de ses responsabilités, mais que ses intentions cachées demeurent de détruire le même magasin de porcelaine, alors nous continuerons de défendre de la même manière, avec la même vigueur, nos conditions de travail, le fond de nos métiers, et nous combattrons toujours toute tentative de libéralisation anarchique de nos détentions qui conduirait de facto à la mise en danger des Personnels et de nos concitoyens.

NOTRE COMBAT DOIT CONTINUER SI NOUS NE VOULONS ÊTRE LES VICTIMES DU LOBBY ANTI-PRISON !!!.

Pour l’Union Régionale UFAP

Les Secrétaires Généraux

Thierry CORDELETTE

Franck GEOFFRAY

Maxence GALLOIS

Angui ANASSE

UR de Dijon – elle s est lamentablement plantée

Related posts